Les sens du chien, une manière de communiquer

La connaissance des codes canins est une part importante de la communication interspécifique humain/chien. En observant les chiens, nous pouvons constater qu’ils communiquent avec tout leur corps, et avec tous leurs sens, dont certains sont bien plus développés que les nôtres. Observons les 5 sens du chien, et bien plus, pour affiner plus encore la communication envers et avec nos amis canins. 

chien 5 sens
Les 5 sens du chien et la communication

L'ouïe chez le chien

L’ouïe est un sens très développé chez le chien. Nos amis canins peuvent percevoir des ondes sonores de 50 000 hertz (ou vibrations par secondes), tandis que nous humains percevons uniquement celles inférieures à 30 000 Hertz. Le son des sifflets à ultra-sons peut ainsi être entendu par les chiens tandis qu’il est inaudible pour nous. 

Les chiens ont également une sensibilité auditive supérieure à l’homme. Cette acuité auditive leur permet d’entendre un son faible jusqu’à 25 mètres de distance, alors que l’homme ne peut percevoir ce même son au-delà de 4 mètres. Ils parviennent également à distinguer plus aisément que nous les sons entre eux (bruit de porte, vent, voiture, pas, pattes, etc…). Voilà comment nos chiens savent « anticiper » le retour de leur gardien à la maison, ou distinguer dans les bruits d’une forêt ceux d’un animal. 

Petit plus : les chiens aux oreilles tombantes entendent aussi bien que ceux aux oreilles droites. En effet, la qualité de l’ouïe n’est pas liée à la forme des pavillons, mais au bon état du conduit auditif. Ainsi, il est important de prendre soin des oreilles de nos toutous. 

Voilà également pourquoi le son du clicker, toujours identique, est un parfait outil d’éducation positive. Puisque la qualité d’audition du chien lui permet de distinguer même deux tons extrêmement proches, il est impossible, à la voix, d’obtenir un résultat aussi constant qu’avec un clicker. 

chien ouïe

L'odorat du chien

Contrairement à la forme des oreilles qui ne joue pas sur la bonne audition du chien, en ce qui concerne l’odorat, plus le chien aura le museau long, plus son odorat sera puissant. En effet, la muqueuse olfactive du chien (ou muqueuse pituitaire) est environ 25 fois plus importante chez le chien que chez l’homme. En moyenne, elle est d’environ 100 cm2 (voir même 150 cm2 chez le Berger Allemand par exemple) contre 4cm2 pour l’humain. 

Cette muqueuse joue plusieurs rôles : ses nombreuses cellules nerveuses transmettent au cerveau les différentes odeurs par le biais des nerfs olfactifs. Les cils la recouvrant nettoient l’air de ses impuretés. La muqueuse, fortement vascularisée, réchauffe également l’air ambiant. 

L’odorat des chiens est donc beaucoup plus développé que celui de l’homme, grâce à la longueur de leur muqueuse pituitaire, mais également grâce au nombre plus important de cellules olfactives (220 millions pour le Berger Allemand contre 5 millions pour l’homme), et grâce à la zone olfactive du cerveau qui est 4 fois plus développée chez le chien que chez l’homme. 

Pour le chien, l’odorat est un sens vital : il leur servait à l’origine à chasser pour se nourrir. Aujourd’hui, il leur sert toujours quand ils sont chiots, pour se guider vers les mamelles de leur mère. L’odorat est aussi le sens du chien le plus sollicité pour former des chiens de recherche de décombres, de drogue, truffes, et également pour détecter certaines maladies

L’odorat du chien joue également une fonction relationnelle très importante. Lorsque 2 chiens se rencontrent pour la première fois, ou croisent une nouvelle personne, ils vont étudier sa « carte d’identité olfactive ». Les odeurs provenant des hormones, phéromones, glandes anales ou sudoripares, urines déposées par un autre chien, etc… sont autant d‘informations olfactives que le chien va étudier pour déterminer qui est en face de lui, et adapter son comportement. 

La capacité des chiens à déceler les odeurs et les différencier entre elles est estimée de 10 000 à des millions de fois supérieure à celle de l’humain. Ils sentiront donc des milliers d’odeurs de plus que nous. 

chien odorat
Les 5 sens du chien : l'odorat

La vue du chien

Même si la vision du chien garde encore quelques mystères, nous savons aujourd’hui qu’il distingue les couleurs, contrairement à beaucoup d’idées reçues affirmant une vision en noir et blanc. Cependant, le nombre de ses cellules rétiniennes (les cônes), plus réduit que chez l’humain, laisse penser que le spectre des couleurs est plus faible, ou plus pâle, chez le chien. 

Le champ de vision (perception d’un objet avec un seul œil) est à distinguer de la vision binoculaire (perception d’un objet avec les deux yeux). 

De part la position de l’œil, le champ de vision du chien est plus large que le nôtre, en particulier chez les races dont les yeux sont très latéraux. Les chiens de Berger par exemple, de part la position de leur yeux, peuvent surveiller le troupeau plus aisément. 

En revanche, sa vision binoculaire est plus réduite, ce qui en résulte une moins bonne perception du relief et donc des distances. Attention en randonnée, nos chiens n’ont donc pas forcément conscience des hauteurs ! 

Par contre, un chien repérera de loin un objet en mouvement (jusqu’à 1.5km) mais ne distinguera pas un objet immobile à faible distance (20m). Il distingue également mal les détails à moins de 25cm, d’où ce besoin de s’approcher et d’aller également sentir les choses pour les apprécier correctement. 

De nuit, nos chiens ont une vision plus adaptée que la nôtre, grâce à une pellicule qui renvoie, comme chez le chat, les ondes lumineuses. Appelée tapetum lucidum, cette pellicule permet au chien de se repérer avec 5 fois moins de lumière que nous

Concernant la fréquence de vision du chien, il distingue jusqu’à 50 images par seconde, alors que l’humain distingue un maximum de 16 images par secondes. A la télévision, pour donner à l’image de la fluidité, 25 images sont diffusées par secondes. Nos chiens les verrons de manière saccadée, comme ce que l’homme pouvait voir au début du cinéma. 

chien vue
Les 5 sens du chien : la vue

Le toucher chez le chien

Le chien dispose d’organes du tact répartis sur tout son corps. Ils sont moins sensibles que les nôtres, ce qui rend nos canidés plus résistants que nous à la douleur. Un chien ne se plaindra que très rarement. Observons nos chiens pour les comprendre et en prendre soin ! 

Chez le chien, les organes du tact sont situés : 

  • Sur les coussinets : lui permettant de ressentir les surfaces, le chaud et le froid. Prenons soin de leurs coussinets. 😉 
  • Sur la peau : ils indiquent également la sensation de chaud ou de froid, et permettent au chien d’hérisser son poil pour se prémunir du froid. 
  • Sur les vibrisses : les poils épais autour du museau permettent au chien de recevoir des informations sur sa position dans l’espace. Il est donc impératif de ne jamais couper les vibrisses d’un animal ! 
  • Sur la truffe : le chien se servira de sa truffe pour sentir tout nouvel objet, ou tout objet à identifier. 
chien toucher
Les 5 sens du chien : le toucher

Le goût chez le chien

Avec 1 600 bourgeons gustatifs, contre 9 000 chez l’homme, nous pouvons dire que le goût semble être le sens le moins développé chez le chien. Ses papilles gustatives, situées sur la langue, le palais et le pharynx, sauront donc moins sensibles que les nôtres. Ce qui explique pourquoi un chien peut manger les mêmes croquettes toute sa vie sans s’en lasser. 

L’odorat étant donc nettement plus développé que le goût chez le chien, nous comprenons pourquoi les aliments industriels pour chiens sentent si fort. En travaillant avec des friandises au début d’un nouvel apprentissage en éducation positive, ce sera donc l’odorat qui déclenchera le plaisir chez le chien, plutôt que le goût. 

chien goût
Les 5 sens du chien : le goût

Les autres sens du chien

Le goût et le toucher sont donc les sens les moins développés du chien. La vue est qualifiée de sens moyen, tandis que l’odorat et l’ouïe sont ses sens les plus fins. 

Mais deux autres sens, ou plutôt perceptions, peuvent s’ajouter aux qualités du chien : 

  • L’instinct : qui lui permet de retrouver son domicile à des dizaines voir centaines de kilomètres, ressentir un danger, ou une mauvaise intention par exemple. 
  • La communication intuitive : comment expliquer que des animaux puissent se comprendre entre espèces différentes ? Ce sera l’objet d’un prochain article. 😉 
chien instinct
Les perceptions du chien : l'instinct

Dans un prochain article, nous verrons comment les 5 sens du chien peuvent être utiles pour améliorer notre communication avec eux. 

Votre chien essaye t-il parfois de vous faire comprendre quelque chose ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :
The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dogbnb.fr, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.