Les produits et soins vétérinaires

Dans les précédents articles nous avons vu comment prendre soin de son chien pour lui apporter un bien-être physique mais également pour lui apporter un bien-être général au quotidienPour compléter ces articles, voyons aujourd’hui quels sont les soins et produits vétérinaires essentiels à la bonne santé de nos compagnons canins

chien santé vétérinaire
Prendre soin de son chien au quotidien : les soins vétérinaires

Les vaccinations du chien

Pour les chiots, on parle de primo-vaccination. Le premier vaccin se fait entre l’âge de 6 et 8 semaines, car avant le chiot est partiellement protégé par les anticorps de sa mère. A condition de bien avoir reçu le colostrum, présent dans le premier lait maternel. 

La primo-vaccination se fait en 2 voir 3 injections, chacune espacée de 3 à 4 semaines, en fonction des vaccins et du protocole mis en place par le vétérinaire selon le chien.  Les deuxième et troisième injections se feront donc respectivement entre 9-12 semaines et 13-16 semaines. Les vaccins concernés sont communément appelés « CHPPiL » : maladie de Carré (C), Hépatite de Rubarth (H), Parvovirose (P), Parainfluenza (Pi = toux de chenil), Leptospirose (L). Bien sûr cela ne veut pas dire que votre chiot ne devra pas sortir avant d’être totalement vacciné. Il faudra juste prendre quelques précautions, mais il reste très important de poursuivre son imprégnation et sa sociabilisation. 

Après la primo-vaccination, on parlera de rappel de vaccinations. Il aura lieu tous les ans, ou tous les 3 ans selon la gamme de vaccins choisie (cela sera fonction du laboratoire délivrant les vaccins, car tous ne proposent pas le vaccin renouvelable seulement tous les 3 ans). 

Deux vaccins facultatifs existent, ils seront conseillés en fonction du lieu de vie du chien : celui contre la Piroplasmone, maladie transmise par les tiques, et celui contre la Leishmaniose, maladie transmise par les phlébotomes. 

La première injection du vaccin contre la Rage est un cas particulier puisque celle-ci ne peut se faire qu’à partir des 3 mois du chien, les anticorps maternels pouvant persister jusqu’à la 11ème semaine du chiot et rendre ce vaccin inefficace. Le rappel aura lieu un an après et les rappels suivants auront lieu tous les ans ou tous les 3 ans en fonction du type de vaccin. 

C’est lors de cette vaccination contre la Rage que le vétérinaire pourra vous remettre le passeport de votre chien. Indispensable pour voyager, il indique que votre chien est bien vacciné et identifié par puce électronique ou tatouage. 

Voici ici un calendrier de vaccinations donné à titre indicatif. Il sera fonction du protocole mis en place par votre vétérinaire et les vaccins choisis. En effet la vaccination n’est pas obligatoire en France, cela dit certains vaccins sont exigés pour pouvoir participer à certaines manifestations canines, pour mettre son chien en pension ou en club canin, ou pour voyager dans certains pays (Rage notamment). 

A noter : la vaccination contre la Rage est tout de même obligatoire pour les chiens de catégories 1 et 2. 

chien santé vétérinaire
Prendre soin de son chien au quotidien : la visite pour les vaccins

Les vermifuges pour le chien

Autrement appelés antiparasitaires internes, les vermifuges servent à protéger les chiens contre les vers ou à les éliminer si ceux-ci sont déjà présents dans l’organisme du chien. 

Un vermifuge sera efficace contre un ou plusieurs types de vers, mais ne sera pas efficace contre tous les vers existants. Les vermifugations peuvent se faire grâce à des comprimés à donner à croquer au chien, des sirops ou des pâtes à injecter dans la gueule du chien, ou encore en pipette stop-on à déposer sur la peau entre les omoplates du chien. 

Il est recommandé de vermifuger un chiot dès l’âge de 2 semaines, tous les 15 jours jusqu’à ces 2 mois 1/2. Puis une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois. Ensuite, un vermifuge à chaque changement de saison, soit tous les 3 mois, est conseillé en général. Pour les chiens vivant dans certaines zones, une vermifugation mensuelle est recommandée lors des périodes les plus à risque. Par exemple, le Sud de la France est plus exposé aux vers du cœur, tandis que le Nord et l’Est sont plus exposés aux vers plats de type Echinococcus multilocularis. 

Les différents types de vers : vers ronds, vers plats ou protozoaires. 

Les nématodes ou vers ronds

Il existe différentes espèces de nématodes : 

Les ascaris : 

Deux espèces d’ascaris peuvent contaminer le chien : le Toxocara Canis et le plus rarement le Toxascaris Leonina qui lui est commun aux chiens et aux chats. Ils mesurent environ 8 à 15 cm et 2 à 3 mm de diamètre. 

Mode de transmission : ces vers parasitent surtout les chiots. Ils sont résistant à l’eau, au froid, au chaud et au milieu acide. Les chiennes peuvent héberger des larves d’ascaris qui sont capables de traverser le placenta et de contaminer les fœtus. Les larves peuvent aussi passer par les mamelles de la chienne et donc contaminer les chiots durant la tétée. 

Les symptômes peuvent être des ballonnements de l’abdomen (le ventre est tendu), un amaigrissement, de légères diarrhées, le chiot paraît triste et fatigué, il a le poil terne et rêche, lors du passage dans la gorge les larves provoquent des toux, en cas de forte infestation on peut observer des retards de croissance, des troubles nerveux et même des décès par occlusion intestinale. 

Les trichures

Ou Trichuris Vulpis. Ils mesurent quelques centimètres de long et 0,1 mm de diamètre et sont de couleur blanchâtre. 

Mode de transmission : le chien peut se contaminer par ingestion de larves microscopiques contenu dans les excréments (en cas de coprophagie). Les larves descendent dans le gros intestin, elles se développent et se transforment en adultes. Elles sont hématophages (se nourrissent de sang en se fixant sur les parois de l’intestin). 

Les symptômes observés peuvent être des diarrhées hémorragiques, un  amaigrissement, une déshydratation, de l’anémie. 

Les ankylostomes

Ils ressemblent aux trichures. Leur nom scientifique est Ankylostoma Caninum. 

Le mode de contamination est le même que pour les ascaris, mais une contamination est possible aussi à travers la peau. En effet les larves aiment les milieux humides, si un chien se baigne dans de l’eau contenant des larves, celles ci traversent la peau pour passer dans le sang du chien. 

Les symptômes observés peuvent être : une anémie, de légères diarrhées hémorragique (avec un sang noir car il provient de l’intestin grêle), en cas de contamination à travers la peau, on observe des rougeurs accompagnées de démangeaisons. 

Les strongles pulmonaires : 

La strongylose respiratoire est l’une des plus graves maladies respiratoires chez les chiens. Elle est causée par des vers parasites, les strongles pulmonaires, qui sont aussi des vers ronds. Fortement pathogènes, les strongles pulmonaires nécessitent un traitement médical intensif pour le chien. 

Mode de contamination : répandus dans les zones forestières et rurales, les strongles infestent souvent les renards, qui les transmettent ensuite aux chiens (surtout lors de la chasse). A certains stades de leurs développement, ils peuvent aussi se retrouver dans l’organisme d’une limace, d’un escargot, d’une souris, etc, que le chien peut ingurgiter et s’en trouver alors infesté. Le chien peut être également contaminé par un autre congénère. 

Les symptômes : la maladie peut se déclarer sous deux formes : 

– Soit sous forme chronique, dont les symptômes peuvent être : des quintes de toux, des syncopes, une perte d’appétit progressive, une perte de poids.
– Soit sous forme aiguë qui peut alors être mortelle en quelques jours. Ceci peut être dû à la présence de vers dans le cerveau du chien, ou à l’apparition d’une insuffisance cardiaque droite. 

Dans certains cas, le chien sera simplement porteur du parasite mais ne manifestera aucun symptômes. Il peut cependant disséminer les larves dans son environnement, et contaminer ainsi d’autres chiens. 

Traitement : l’infestation se traite avec des vermifuges spécifiques contre ce type de vers. Ils sont disponibles sous forme de pipette à appliquer sur la peau de l’animal, ou de comprimés à avaler. Chez les chiens particulièrement exposés, ils peuvent être prescrits à titre préventif par le vétérinaire. 

Les vers du cœur : 

Ils sont responsables de la dirofilariose canine. Pour en savoir plus, lire notre article dédié

Les cestodes ou vers plats

Il en existe différentes espèces (Diphylidium caninum, Taenia pisiformis, Taenia taeniaeformis, Echinococcus multilocularis ou Echinococcus granulosus) mais le plus fréquent en France est le Diphylidium Caninum. Appelé aussi vers solitaire ou ténia, ce vers peut mesurer jusqu’à 1 mètre de long et quelques millimètres de large. Il est constitué de segments blanchâtre accrochés les uns aux autres. 

Mode de contamination : les chiens se contaminent en avalant un animal contenant une larve microscopique de Tænia. Dans le cas du Dipylidium c’est une puce. Lorsqu’un chien est parasité, il rejette des œufs dans ses excréments. Ces œufs sont alors mangés par des puces dans lesquelles ils deviennent des larves. Si la puce est mangé par le chien, elle se transforme en adulte dans l’intestin du chien. Le chien qui héberge l’adulte est appelé hôte principal et la puce qui héberge la larve est appelé hôte intermédiaire. 

Les symptômes observés peuvent être : la présence de segments ressemblant à des grains de riz dans les excréments et autour de l’anus ; ces segments de vers provoquent des démangeaisons de l’anus, le chien se frotte alors l’arrière train contre le sol. On dit qu’il fait le traîneau. 

chien vermifuge
Prendre soin de son chien au quotidien : les vermifuges

Les antiparasitaires pour nos chien

De leur nom complet antiparasitaires externes, ils sont utiles pour prévenir l’apparition de poux, puces et tiques, ou les éliminer en cas d’infestation. Certains d’entre eux protègent également nos chiens contre les piqûres de moustiques et phlébotomes, pouvant être transmetteurs de graves maladies telles que la Leishmaniose ou les vers du cœur

Comme nous l’avons vu, les poux ou puces peuvent être porteurs de larve microscopique de Tænia. Le chien, en se léchant, peut avaler l’un de ces parasites et se retrouver infesté. 

Les tiques quant à elles peuvent transmettre la piroplasmose, maladie mortelle pour le chien.  

Pour protéger son chien de ses parasites et prévenir les maladies qui peuvent en découler, il existe différents antiparasitaires : 

  • Les pipettes spot-on : dont les gouttes seront à déposer sur la peau entre les omoplates du chien. Elles sont en général efficaces de 3 semaines à 1 mois. Voici un site sur lequel en trouver
  • Les colliersefficace de 4 à 8 mois, les colliers sont à laisser constamment autour du cou du chien. 
  • Les sprays : à pulvériser sur l’animal ou dans l’habitat. Attention, un spray ne fera pas double usage ! Ne pulvérisez pas le spray pour l’habitat sur votre chien
  • Les shampoings : certains shampoings antiparasitaires peuvent permettre d’éliminer certains parasites dans un premier temps. Ils seront ensuite à coupler avec une autre protection, plus préventive. 
  • Les compléments alimentaires : il existe des compléments alimentaires à donner en interne au chien de manière préventive. 
  • Les antiparasitaires naturels : ils existent aussi sous forme de pipettes spot-on, de spray, de shampoings, de colliers, ou peuvent être fait maison grâce à des huiles essentielles (à choisir et doser avec soin !!) ou des hydrolats. Vous pourrez en trouver sur ce site. 
chiens antiparasitaires
Prendre soin de son chien au quotidien : les antiparasitaires

Bilan sanguin du chien

Enfin, une prise de sang annuelle est conseillée pour nos chiens. Un bilan sanguin permet en effet de s’assurer de la bonne santé du chien, ou de prendre les devants si l’analyse de sang venait à révéler un début de pathologie. 

A l’occasion de la visite annuelle pour les vaccinations, vous pourrez par exemple en faire la demande auprès de votre vétérinaire. Il se chargera de la prise de sang puis de l’envoyer au laboratoire d’analyse. Celui-ci lui remettra quelques semaines plus tard les résultats, et vous les enverra également (ainsi que leur facture, car elle indépendante de celle de votre vétérinaire). 

chien santé vétérinaire
Prendre soin de son chien au quotidien : le bilan sanguin annuel

Votre chien aime t-il aller voir son vétérinaire ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.