Retour à S’entendre comme chiens et chats. Idée reçue numéro 3