Centième article du site

Préparer un road-trip avec son chien

L’un des plus grands aventuriers au monde, Mike Horn, a dit un jour : « Pour se mettre en marche il suffit d’avoir 5% de réponse à ses questions. Les 95% restant viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place. » Il suffit donc de peu de choses lorsqu’une envie de voyage nous prend. Bien sûr, Mike Horn voyage sans chien… Et si, sans avoir la prétention d’avoir toutes les réponses, nous essayions de répondre à certaines interrogations, pour qui voudrait prendre la route avec son chien ? Préparer un road-trip avec son chien, les essentiels. 

Road-trip chien
©DogBnb-Voyager avec son chien. Mes loups au lac Léman.

Quel véhicule choisir

Des véhicules, il y en a pour tous les goûts. Des petits des grands, des hauts des bas, des tout-terrain et des pas du tout tout-terrain ! Lequel choisir pour faire un road-trip avec son chien ? De la Ford Fiesta au camping-car, en passant par le Caddy Volkswagen, le Defender ou un SUV, rien n’arrête les amoureux des voyages et de la route ! 

Alors pourquoi ne pas choisir votre véhicule habituel ? Votre chien le connaît, y a ses odeurs, ses repères. Bien sûr, si vous souhaitez dormir dedans, il doit être suffisamment spacieux pour votre chien et vous, ainsi que pour le matériel utile tout au long du voyage. 

Mais comme le dit si bien l’une des membres du groupe DogBnb – Voyager avec son chien : « un chien s’adapte à (presque) tout, surtout pour le plaisir de suivre ses maîtres »

Pour les plus petits véhicules, l’ajout d’un coffre de toit peut s’avérer fort utile pour gagner de la place dans l’habitacle. Une tente de toit ou tente de coffre peut aussi être un plus : de la place dans la voiture pour les affaires, et le lit tout prêt au dessus ou à l’arrière. 

Et, en fonction de votre destination, un véhicule tout-terrain peut s’avérer indispensable… 

road-trip chien
©Isabelle Burgger, sa chienne Lolita et leur utilitaire aménagé. 10 ans de voyages en road-trip !

Le matériel à prévoir

En fonction de votre ou vos destinations, certains accessoires vous seront utiles, d’autres moins. En hiver, prévoyez tout de même une paire de chaînes pour votre véhicule. En été, un pare-soleil est indispensable pour protéger l’habitacle de la chaleur. Pour qui souhaite parcourir le désert, un plaque de désensablage sera à prévoir dans le véhicule tout-terrain. 

Matériel pour votre chien : 

  • Son passeport : avec vaccinations à jour, titrage antirabique, certificat de bonne santé et carte d’identification i-Cad avec vos coordonnées. Prenez également le numéro de téléphone de son assurance santé si vous en avez souscris une pour votre chien.

  • Sa couverture ou coussin habituel

  • 2 gamelles : une pour l’eau, une pour la nourriture, pliables pour gagner de la place. 

  • Sa nourriture habituelle et quelques friandises séchées

  • Sa muselière : obligatoire dans les transports en commun, elle peut se révéler utile aussi en cas de blessure le temps du soin. 

  • Son collier ou harnais habituel : avec sa médaille indiquant son numéro d’identification et votre numéro de téléphone avec l’indicatif (mais jamais le prénom du chien)

  • Un harnais de sécurité pour la voiture ou une cage de transport

  • Une laisse multipoints 

  • Une longe de 5 ou 10 mètres

  • Une tyrolienne

  • Des serviettes éponges

  • Son jouet favori

  • Sa trousse à pharmacie

  • Des anti-parasitaires

  • Des antidouleurs

  • Un jerrycan d’eau
  • Des sacs à déjections
  • Une brosse
  • Une collerette
  • Des lingettes
  • Quelques doses de shampoing si nécessaire
  • Les adresses des vétérinaires des pays traversés
  • Un collier lumineux : pour le repérer facilement dans la nuit. 
  • De quoi prendre soin de ses coussinets : un baume DIY, des bottines, des chaussettes de protection. 
  • Pour les grands chiens, une rampe pour la voiture : pour éviter que votre chien ne risque le retournement d’estomac en montant et descendant de votre véhicule, surtout si celui-ci est très haut et que vous avec un grand chien. 
Petits plus selon les saisons et les sports choisis : 
  • Un sac de bât : pour les plus longues randonnées.
  • Un gilet de flottaison : si vous allez vous baigner ou faire des sports aquatiques. 

  • Un harnais de portage pour les randonnées. 

  • Une couverture polaire ou un manteau pour les nuits fraîches : le manteau peut être aussi imperméable, pour éviter que le chien soit trempé avant de rentrer dans la voiture en cas de fortes pluies. 

  • Une gourde : pour son eau durant les randonnées. 

  • Un ventilateur pour les pays chauds
  • Un gilet orange fluo, un collier orange fluo, une clochette : pour les périodes de chasse. 
  • Un spray rafraîchissant ou un gilet rafraîchissant : pour permettre au chien de se refroidir plus facilement en cas de fortes chaleurs. 

Matériel pour vous : 

  • Votre passeport : ainsi qu’une copie de ce passeport cachée. 
  • Assurances santé et véhicule
  • Permis de conduire + permis international (gratuit)
  • Carte bancaire + cash + pochette ventrale
  • Des vêtements adaptés à la saison
  • De bonnes chaussures de rando
  • Une trousse de secours
  • Un jerrycan d’eau
  • Une tente : pour bivouaquer ou quand le véhicule n’est pas adapté pour y dormir. 
  • Un sac de couchage
  • Un oreiller
  • Une lampe frontale
  • Une bassine
  • Des mouchoirs
  • De la lessive à main écologique ou DIY
  • Une nappe de pic-nic ou en cas de place une table et chaises pliables
  • Une glacière électrique : petite ou grande, en fonction de votre véhicule
  • Une corde à linge et quelques pinces à  linge. 
  • Sacs poubelle
Produits d’hygiène : 
  • Une douche solaire
  • Serviettes de bain microfibre
  • Trousse de toilette : brosses à dents, dentifrice, fil dentaire, coupe-ongles, brosse cheveux…
  • Des lingettes
  • Du savon / shampoing
  • Papier toilette
  • Culottes hygiéniques lavables ou autres protections pour les femmes
  • Huiles essentielles et élixirs de minéraux
  • Cachets contre les maux de tête
Matériel de cuisine : 
  • Un réchaud avec bouteilles de gaz + briquet ou allumettes

  • Une popote avec couvercle 

  • Une spatule

  • Des couverts (dont 1 couteau qui coupe et 1 économe)

  • Des assiettes, verres, bols ou tasses réutilisables

  • Un petit saladier ou des contenants avec couvercles qui pourront faire double emploi

  • Une passoire

  • Un limonadier : décapsuleur et tire-bouchon sur le même ustensile. 

  • Du liquide vaisselle DIY ou écologique

  • Des torchons

  • Une éponge

  • Un ouvre-boîte

  • Une râpe

  • Une paire de ciseaux

  • Un thermos

Appareils électroniques : 
  • Téléphone portable avec chargeur

  • Batterie nomade : pour recharger son téléphone

  • Ordinateur portable ou tablette : pour travailler en ligne ou trier ses photos du jour. 

  • Appareil photo et/ou caméra avec chargeur. 

  • Carte mémoire supplémentaire 

  • Clef USB

  • Adaptateur universel : super utile dès qu’on passe les frontières françaises. 

  • Adaptateur allume-cigare

Les courses de départ : 

  • Aliments pour votre chien

  • Huiles, condiments et vinaigre

  • Thé ou café

  • Petit-déjeuner : pain ou brioche, confiture

  • Miel

  • Citron

  • Aliments qui se conservent longtemps : pâtes, riz, soupe en poudre, nouilles chinoises, sauce, conserves

  • Au frais : beurre, fromage, quelques fruits et légumes pour le début du voyage, oeufs…

Petits plus : 
Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa. Ensembles, elles ont vu du pays ! France, UK, Suisse, Italie, Croatie, Monténégro, Bosnie et Espagne.

Où faire voyager le chien dans le véhicule

Certains chiens peuvent être malades en voiture. Voici un article pour calmer naturellement le mal des transports chez le chien. Si vous souhaitez faire voyager votre chien dans une cage de transport, voici 5 étapes pour l’habituer

  • Sur les sièges arrière : légalement, un chien doit toujours être attaché en voiture. Il existe des harnais spécifiques pour la sécurité en voiture. La marque KURGO en propose par exemple. Vous pouvez aussi prévoir une housse de protection qui recouvre les sièges arrières et s’attache aux têtières des sièges avant. Cela permet de mettre du matériel en dessous pour allonger l’assise, et donc que le chien soit plus confortable. 
  • Dans le coffre (sans plage arrière bien évidemment) : un filet ou une grille de séparation évitera au chien de sauter sur les sièges arrière. L’idéal étant tout de même pour lui de voyager dans une caisse de transport installée dans le coffre. Il faudra l’y habituer auparavant, mais outre le fait qu’il se sentira moins ballotté à l’intérieur, la caisse permet aussi aux pompiers de récupérer votre chien en cas d’accident. 

En voyageant en van, mini-bus ou camping-car, la même législation s’applique : le chien doit être attaché. Dans ce genre de véhicule, la place est plus importante, ce qui permet l’installation d’une caisse de transport, où le chien se sentira « chez lui ».  

Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa. Ensembles, elles ont vu du pays ! France, UK, Suisse, Italie, Croatie, Monténégro, Bosnie et Espagne.

Gestion de l'alimentation du chien durant le voyage

L’alimentation du chien en voyage est toujours l’une des premières questions qui revient quant à l’organisation du séjour. 

Si votre chien mange des croquettes, il sera assez facile d’en mettre un ou plusieurs sacs dans le véhicule. Vous pouvez aussi mettre ses rations sous vide pour gagner de la place. Attention au passage des frontières : certains pays n’acceptent qu’une certaine quantité de nourriture à la fois. Il est également possible de prévoir son itinéraire en fonction des besoins de croquettes du chien, pour revenir en France le temps de faire le plein avant de repartir. 

Pour les chiens nourris au BARF, certains voyageurs choisissent d’emmener avec eux un petit congélateur pour la viande et les mélanges de fruits et légumes. En fonction de votre véhicule, cela peut être une bonne solution. La viande est d’ailleurs sans doute plus simple à se procurer que certaines marques de croquettes, selon les pays traversés. 

Road-trip chien
©Marie Chantal Meynard et son chien Joker, Maroc. Des milliers de kilomètres parcourus pour plus de 10 pays traversés !

Les visites vétérinaires à prévoir avant le départ

Attention ! Selon les pays, il peut être exigé que le passeport de votre chien soit rédigé en plusieurs langues ! Vérifiez auparavant les modalités de voyage avec un chien, qui peuvent varier selon les pays traversés. 

Votre chien doit également impérativement être identifié par puce électronique pour franchir les frontières de l’Europe. Pour rappel, l’identification est obligatoire en France depuis le 3 juillet 2011, pour tous les animaux de plus de 4 mois, ou pour ceux qui changent de propriétaires à titre gratuit ou payant. 

Votre vétérinaire vous fournira un certificat de bonne santé (ou certificat sanitaire international), souvent exigé aux frontières. Il procédera également à un titrage antirabique pour s’assurer et certifier que votre chien est bien protégé contre la rage. 

Il est conseillé d’entamer les démarches auprès de votre vétérinaire au moins 3 mois avant la date de départ souhaité. 

Les pays dispensés du titrage antirabique pour revenir en Union Européenne sont : 

  • Allemagne, Andorre, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises, Argentine, Aruba, Australie, Autriche, 
  • Bahreïn, Barbade, Belgique, Bermudes, Biélorussie, Bosnie-et-Herzégovine, Bulgarie
  • Canada, Chili, Chypre, Croatie, Curaçao
  • Danemark
  • Emirats Arabes Unis, Espagne, Estonie
  • Fidji, Finlande, France
  • Grèce, Guadeloupe, Guyane
  • Hong Kong, Hongrie
  • Île de l’Ascension, Îles BES (Bonaire, Saint-Eustache et Saba), Îles Caïmans, Îles Falkland, Îles Malouines, Îles Vierges britanniques, Irlande, Islande, Italie
  • Jamaïque, Japon
  • Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg
  • Macédoine, Malaisie, Malte, Martinique, Maurice, Mayotte, Mexique, Monaco, Montserrat
  • Norvège, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande
  • Pays-Bas, Pologne, Polynésie Française, Portugal
  • République tchèque, Réunion, Roumanie, Royaume Uni, Russie
  • Saint-Christophe-et-Nevis, Sainte Hélène, Sainte Lucie, Saint-Marin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Singapour, Sint-Maarten, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse
  • Taïwan, Trinidad-et-Tobago
  • USA (Etats-Unis d’Amérique y compris Guam, Iles Mariannes du Nord, Îles Vierges américaines, Porto Rico, Samoa Américaines)
  • Vatican, Vanuatu
  • Wallis et Futun 
Tous les autres pays sont considérés comme à situation non favorable en regard de la rage. 
Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa. Ensembles, elles ont vu du pays ! France, UK, Suisse, Italie, Croatie, Monténégro, Bosnie et Espagne.

Où dormir en road-trip avec son chien

  • Dans son véhicule : dans ce cas, prévoyez une douche solaire, une tente de toit si votre habitacle est trop petit, ou encore une tente de coffre. 
  • Dans une tente : vous pouvez aussi opter pour une tente, à déplier le soir au moment du coucher. Elle peut aussi vous être grandement utile si au cours de votre voyage vous choisissez de faire une randonnée et de bivouaquer. 
  • Dans une auberge de jeunesse, 
  • Dans un AirBnb acceptant les animaux, 
  • Dans un hôtel ou un gîte acceptant les animaux, 
  • Chez l’habitant, 
  • Dans un camping classique ou un camping à la ferme
  • Chez des amis, de la famille, des collègues… 
Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa, Cinque Terre

Où recharger ses appareils électroniques

Téléphone, tablette, ordinateur portable, appareil photo, caméra… il est rare que nous partions en voyage sans l’un ou plusieurs de ces appareils électroniques. Mais en road-trip, comment faire pour les recharger ? Certains voyageurs partent à vélo. Ils rechargent leurs appareils grâce à un moyeu dynamo, ou à des kits batterie/panneaux solaires

Batterie auxiliaire + convertisseur : pour recharger nos appareils en voiture : 

En voiture, il est possible d’utiliser une batterie auxiliaire, appelée batterie à décharge profonde. Vous trouverez votre bonheur parmi de nombreux modèles de batteries marines, dédiées donc aux bateaux ou aux véhicules récréatifs. Elles sont parfaitement adaptées à nos appareils électroniques. 

Pour connecter ses appareils, il faudra relier cette batterie à un convertisseur, qui se chargera de convertir les 12 volts de courant continu de la batterie en 100 à 240 volts de courant alternatif. C’est sur ce boitier que nous brancherons nos appareils. 

Panneaux solaires + régulateur électrique / Alternateur : pour recharger la batterie auxiliaire : 

Oui, mais pour recharger la batterie auxiliaire, comment faire ? Car tôt ou tard, elle se déchargera.. Avec des panneaux solaires et un régulateur électrique, ou avec un alternateur. L’idéal ? Cumuler les deux ! En effet, l’alternateur produit de l’électricité, à condition de rouler de temps en temps. En campant quelques temps au même endroit, les panneaux solaires permettront de conserver l’accès à l’électricité. 

Convertisseur seul : pour recharger nos appareils quand on roule beaucoup : 

Mais, quand on roule beaucoup, la batterie auxiliaire n’est pas forcément utile. Ainsi, les panneaux solaires ou alternateur ne le sont plus non plus. Le convertisseur de tension peut s’avérer suffisant pour certains voyages. Il se branche alors sur l’allume-cigare (en roulant !) et non plus sur la batterie auxiliaire. Il permet de recharger en même temps plusieurs appareils (ordinateur, téléphone portable et GPS par exemple). En général, un convertisseur possède : une prise électrique domestique de 230 volts, plusieurs ports USB, un ventilateur qui le refroidit pour éviter les surchauffes. 

Recharger nos appareils dans les hébergements :  

Plus simplement, si vous comptez dormir en auberges ou AirBnb, vous pourrez profiter de la nuit pour recharger vos appareils électroniques. Prévoyez dans ce cas une multi-prise, au cas où votre chambre n’aurait qu’une seule prise murale ! 

L’allume-cigare de la voiture peut aussi permettre de recharger son téléphone, mais selon les modèles cela peut être difficile, surtout lorsqu’il est en mode GPS. 

Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa., lac de Côme.

Garder le contact avec ses proches

A l’heure de la technologie, difficile de ne pas trouver de spot wifi pour envoyer des messages par WhatsApp ou par email

De plus, de nombreux fournisseurs de téléphonie proposent des tarifs extrêmement avantageux en voyage, voir même incluent certains pays dans le forfait de base, y compris pour les données internet

Ou alors, essayez les cartes postales. Ça existe encore. 😉

Choisir sa destination

Avec un chien, les pays choisis seront souvent fonction de leur tolérance vis-à-vis de nos amis canins. Avant de vous décider sur une destination en particulier, consulter les formalités de voyage par pays. Cela vous permettra de définir un itinéraire, et de connaître les démarches administratives et vétérinaires préalables. 

Ensuite, vous pourrez choisir vos incontournables, les lieux à ne pas manquer dans les pays choisis. Que vous préfériez les sites touristiques, ou les coins secrets connus uniquement par les autochtones, votre voyage vous réservera sans doute aucun de belles surprises. Et avec votre chien en top modèle, vos photos n’en seront que plus belles. 😉 

Choisir la saison de son voyage

Si vous partez sur une courte durée, il peut être intéressant de partir à une période un peu moins chaude qu’en été. Pour plusieurs raisons : la première, parce que dans un véhicule, il peut vite faire très chaud. Afin d’éviter le coup de chaleur à votre chien, vous ne pourrez pas le laisser dans votre véhicule le temps d’une course, même très rapide, même à l’ombre, même avec les vitres ouvertes. 

D’autre part, partir en dehors des vacances scolaires permet aussi d’éviter la foule. Moins de touristes, c’est aussi pouvoir plus profiter des paysages, mais aussi des habitants, qui seront souvent plus chaleureux car plus relax. 

Road-trip chien
©Marie Chantal Meynard et son chien Joker, Maroc. Des milliers de kilomètres parcourus pour plus de 10 pays traversés !

Quel budget pour un road-trip

Le budget en voyage peut être très variable. 

Il dépendra de plusieurs choses : 

  • Pays choisis : les pays en voie de développement seront forcément meilleurs marché que les pays développés. 
  • Choix de logement : si vous souhaitez partir en autonomie complète, les frais seront plus faibles que si vous logez tous les soirs à l’hôtel. 
  • Véhicule choisi : certains consomment plus que d’autres, que ce soit au niveau du carburant comme pour celui des pneus ou des pièces… Pensez à prévoir la révision avant le départ, et faites les niveaux de votre véhicule ! 
  • Nourriture : faire le marché ou manger tous les jours au restaurant ne demande évidemment pas le même budget. 
Si vous avez un petit budget, privilégiez les pays où le coût de la vie est le plus bas. Demandez à vos amis de vous héberger, ou faites marcher votre réseau : des amis d’amis, ou des amis de la famille, peuvent habiter les pays que vous souhaitez découvrir.
 
Autres possibilités : travailler sur place, dans les pays visités, ou encore voyager en travaillant. De nombreuses personnes ont la chance de le faire, pourquoi pas vous ? 
Road-trip chien
©L'Alice Hidreau et sa chienne Gwapa, Venise.

En road-trip avec son chien : les avantages

Partir en road-trip avec son chien présente de nombreux avantages : 

  • Avoir toujours son chien près de soi, 
  • Ne jamais se sentir seul(e), 
  • Partager des moments uniques avec lui, 
  • Se sentir en sécurité, 
  • Avoir toujours un toit au dessus de sa tête, 
  • Se sentir plus libre : s’arrêter où on veut, quand on veut, ne pas subir les grèves des transports en commun, ne pas être dépendant de quelqu’un, 
  • Pouvoir emmener facilement toutes les affaires pour toutou et humain, 
  • Se baigner même le 31 octobre 😉 
  • Faire des escales chez des amis et de la famille un peu partout, 
  • Découvrir de nouveaux paysages, 
  • Randonner un jour dans un pays et le lendemain dans un autre, 
  • Vivre une expérience unique, 
  • Et bien d’autres… 

En road-trip avec son chien : les inconvénients

Comme pour tous voyages (ou comme pour chaque choses de la vie), partir en road-trip avec un chien présente aussi certains inconvénients : 

Road-trip chien

Aléas possibles en road-trip

Ce qui revient souvent dans les témoignages concernant les imprévus en road-trip, c’est surtout la météo

Par temps chaud, impossible de rester dans le véhicule à l’arrêt. Prévoir de se lever tôt pour promener son chien « à la fraîche », avant de trouver un endroit à l’ombre et à l’air pour y passer a journée. Sans oublier de mouiller son chien régulièrement. 

Par temps de pluie, les randonnées ne seront pas au programme. Même prendre la route pourrait être proscrit, aussi il faudra avoir une solution de repli pour y passer le temps avec toutou. 

Selon les pays, ce peut aussi être les bêtes sauvages dont nous n’avons pas l’habitude par chez nous : dans le désert marocain par exemple, il faudra être vigilant aux cobras et scorpions… 

Et parfois, nos voitures aménagées ne sont pas acceptées dans certains campings… Cela peut être utile de le savoir. 

Astuces en road-trip avec son chien

  • S’envoyer une copie de tous les documents administratifs sur une adresse email à notre nom et prénom spécialement créée pour le voyage (exemple : nompré[email protected]) : passeport du chien + sa carte d’identification + son assurance santé + certificats vétérinaires + titrage antirabique. Votre passeport + carte d’identité + permis de conduire + permis international + carte vitale + assurance complémentaire santé + assurance véhicule + IBAN). 
  • Garder toujours sur soi une « carte d’urgence » de format carte bancaire  : cette carte peut être réalisée maison. Elle devra indiquer vos nom et prénoms, numéro de carte vitale, allergies éventuelles, le fait que vos avez un chien avec vous durant ce voyage avec son numéro d’identification et sa photo, et les coordonnées de la ou des personnes à contacter en cas d’urgence. 
  • Bien se renseigner sur la législation envers les chiens des pays que nous comptons traverser : en Italie, les chiens sont plus que bienvenus, mais ce n’est pas le cas partout ! 
  • Ajuster l’alimentation du chien : en cas de randonnées fréquentes, ou de longues marches, le chien brûlera plus de calories qu’à son habitude. Sa ration pourra donc être augmentée et/ou complémentée. 
  • Informer directement les AirBnb, gîtes ou auberges que nous avons un chien : parfois, certains ne pensent pas à l’indiquer sur leur annonce, mais les chiens sont bienvenus chez eux. 
  • Comme pour la randonnée, en voyage la vigilance est de rigueur pour nos chiens : anticiper les risques, c’est être préparés. Voici d’ailleurs quelques conseils pratiques en cas de perte de son animal à l’étranger
  • Parler à nos chiens : leur expliquer le voyage, ses préparatifs, nos ressentis… Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas la parole qu’ils ne nous comprennent pas. Mais en fait, peut-être que c’est nous, qui ne les entendons pas… 

Les assurances voyage

Pour un voyage quel qu’il soit, une assurance voyage est conseillée. Qu’elle soit souscrite pour un voyage de plus de 3 mois, pour des vacances ou un PVT, pour un tour du monde ou un périple dans un seul pays, mieux vaut l’avoir prévue. 

Différentes assurances existent, mais l’une revient le plus souvent sur les forums des voyageurs au long court : Chapka Assurance et son forum. Cette assurance (qui est en réalité un courtier en assurances, ce qui permet d’avoir des tarifs avantageux) propose différentes prestations : 

  • Vacances et séjours de moins de 3 mois : 
      • Cap Assistance 24h/24 : assurance/assistance pour les séjours jusqu’à 90 jours partout dans le monde. 
      • Cap Annulation : assurance annulation qui couvre pour toutes causes justifiées. 
      • Cap Groupe : assurance voyage en groupe de 10 personnes et plus. 
      • Cap Location de vacances : assurance location de vacances en France et à l’étranger. 
      • Cap Multi-voyages 1 an : assurance voyage annuelle pour tous séjours durant 1 an (pour séjours d’une durée maximale de 90 jours). 
  • Tour du monde & longs séjours : 
      • Cap Aventure : assurance tour du monde et voyage de plus de 90 jours. 
      • Cap Tempo Expat : assurance pour une première année d’expatriation. 
      • Cap Volontariat : assurance voyage humanitaire, bénévolat, VSI ou volontariat international. 
  • Working Holidays & PVT : 
  • Stages, au pair & études à l’étranger : 
      • Cap Student : assurance des stages et études à l’étranger. 
      • Cap au Pair : assurance des jeunes au pair en France ou à l’étranger. 
      • Cap Volontariat : assurance voyage humanitaire, bénévolat, VSI ou volontariat international. 
  • Expatriés & voyages d’affaires : 
      • Cap Tempo Expat : assurance pour une première année d’expatriation. 
      • Cap Mission : assurance salarié pour leurs missions à l’étranger. 
  • Venir ou revenir en Europe : 
Pour un Road-Trip, l’assurance Cap Assistance 24h/24, l’assurance Cap Multi-voyage 1 an, ou l’assurance Cap Aventure méritent le comparatif en fonction du séjour que vous souhaitez effectuer. 
 

Bien sûr, d’autres assurances voyage existent. Il suffit de taper « assurance voyage » sur votre moteur de recherche préféré puis de les comparer. Quelques informations sur ce site qui compare les assurances existantes, ou sur celui-ci qui réalise une grosse enquête comparative. 

Road-trip chien
©DogBnb-Voyager avec son chien. Hommage à mon Luck, Corsica.

Un grand merci aux membres du groupe Facebook DogBnb-Voyager avec son chien pour leurs témoignages et leurs magnifiques photos qui illustrent cet article ! Je tenais à ce que ce 100ème article soit participatif, c’est chose faite grâce à vous ! MERCI ! 

Votre chien aime t-il les voyages en voiture ? Quels pays avez-vous visité avec lui ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.