Ouverture de la saison de chasse

La chasse a débuté dans une bonne moitié de la France. Alors, terminées les balades au grand air dans les bois avec son chien, finies les randonnées en montagne le week-end ? Que nenni, nous n’allons pas priver nos chiens de sorties durant 5 mois, voir plus. Malgré tout, et devant le nombre inquiétant d’accidents de chasse, quelques précautions s’imposent, pour le chien, comme pour l’humain. Voyons comment randonner avec son chien en période de chasse

chien période de chasse
Randonner avec son chien en période de chasse

Les dates de période de chasse

Dates d’ouverture et de clôture de la chasse : 

Selon les départements, les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse diffèrent. Sur le site de l’ONCFS, nous retrouvons les dates d’ouverture par département. Attention, suivant les espèces de gibier chassé (chevreuil, cerf, biche, lièvre, sanglier, faisan, perdrix, pigeon…) les dates peuvent être différentes, de même qu’en fonction du type de chasse (chasse au vol, chasse à courre, chasse à tir…). 

Concernant les dates de fermeture de la chasse, elles sont également fonction du département. Pour les connaître, il faut se rendre sur le site de la fédération des chasseurs du département concerné. Si vous voyagez dans un département autre que le vôtre, pensez à la contacter ou à fouiller sur le site pour connaître les dates. Le décret 86-571 du 14 mars 1986 fixe la date de fermeture générale au plus tard au dernier jour de février. 

Jours de chasse : 

Selon les communes, les jours de chasse seront différents. En principe, des panneaux présents à l’entrée des chemins ou sur le bord des routes indiquent ces jours de chasse. 

Horaires de chasse : 

Attention également aux horaires de chasse ! Elle peut se pratiquer deux heures avant le lever du soleil, et jusqu’à deux heures après son couché, pour le gibier d’eau, qui peut même être chassé de nuit à partir de postes fixes dans certains département. Pour le gibier sédentaire et de passage, la chasse a lieu uniquement de jour, c’est-à-dire une heure avant le lever du soleil jusqu’à une heure après son couché. 

Quant à la chasse de nuit, elle peut, sous certaines conditions, être autorisée par le préfet quand elle répond à un besoin ponctuel : voir en deuxième page de ce PDF de l’ONCFS

chien période de chasse
Se renseigner sur les dates et jours de chasse

La réglementation de la chasse en France

La réglementation peut être légèrement différente en fonction des départements. Mais en règle générale :   

  • Le chasseur et l’accompagnateur doivent porter un vêtement de signalisation rouge ou orange (sauf pour la chasse au petit gibier. Pourtant celle-ci est source d’accidents importante). 
  • L’usage d’armes à feu est interdit sur les routes, voies ferrées, emprises, enclos et dépendances de chemins de fer.
  • Le tir est interdit en direction ou au-dessus d’une route, d’une voie ferrée, ou d’une habitation (y compris caravanes, remises, abris de jardin).
  • Le tir à balle doit avoir une trajectoire orientée vers le sol à courte distance : « tir fichant ».
  • Un ou plusieurs panneaux portant la mention « CHASSE EN COURS » doivent être placés aux principaux accès ouverts au public.
  • En dehors de l’action de chasse, les armes ne doivent ni être chargées ni approvisionnées. 
  • En dehors de l’action de chasse, pendant tous les déplacements et lors des rassemblements, les chasseurs doivent tenir leurs armes ouvertes et déchargées.
  • En action de chasse, les chasseurs doivent diriger leurs canons vers le sol ou vers le ciel, jamais à l’horizontal.
  • Lors du transport dans un véhicule, toute arme de chasse doit être placée déchargée sous étui ou démontée.
  • A l’approche d’un autre chasseur ou d’un promeneur, l’arme sera ouverte et déchargée.
  • Le chasseur doit toujours tirer debout et en aucun cas assis ou à genou (sauf les chasseurs circulant en fauteuil roulant). 
  • Dans certaines communes, lorsqu’une ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) est créée, « les terrains situés à moins de 150 mètres autour des habitations sont exclus du territoire de chasse de l’ACCA et donc de l’action de chasse de ses adhérents, sauf autorisation préalable du propriétaire du terrain en question« . 
Pour en savoir plus : 
chien période de chasse
La réglementation de la chasse en France

Où se renseigner

Certains départements mettent à la disposition de tous un guide de chasse, rassemblant toutes les informations utiles : dates de chasse en fonction des espèces, répartitions des communes par pays cynégétiques, jours de chasse par commune, rappels de sécurité, contacts utiles, etc… 

C’est le cas de : 

(Autres départements à venir en fonction de vos trouvailles. 😉 )

Les arrêtés préfectoraux

Les arrêtés préfectoraux permettent avec précision de connaître les dates, territoires et jours de chasse. Ils sont disponibles sur le site de l’ONCFS en cliquant sur les liens de chaque département sous la carte

Vous pouvez également consulter le site de la Fédération Nationale des Chasseurs de France

Des applications pour téléphones mobiles

D’autre part, certains départements proposent des applications pour téléphones portables, indiquant les jours de chasse ainsi que les zones non chassées sur les communes du département. 

Elles sont gratuites et téléchargeables sur le Play Store ou sur l’Apple Store : 

chien période de chasse
Se renseigner avant de choisir un itinéraire

Quid des accidents de chasse

Toujours trop nombreux, les accidents liés à l’activité de la chasse font souvent les gros titres. L’ONCFS réalise chaque année un triste bilan des accidents survenus durant la période de chasse, liés à cette pratique. Pour la saison 2018/2019, c’est 131 victimes identifiées, dont 22 non chasseurs, et 7 accidents mortels. Soit une hausse de 16% par rapport à la saison précédente, qui fut la plus basse jamais enregistrée (mais plus mortelle que celle de 2018/2019). La négligence des chasseurs étant la première cause d’accidents de chasse. 

Bien sûr, ce bilan n’inclut pas les accidents sur les animaux domestiques, qui eux explosent, alors que le nombre de chasseurs ne cesse de diminuer depuis 30 ans. Il n’inclut pas non plus les incidents ne faisant pas de victime, du type balle perdue dans les vitres des voitures ou les murs de maisons. 

Pour la saison 2018/2019, voici les accidents recensés, hors victimes physiques humaines (les tords émotionnels n’étant malheureusement pas mesurables dans ce type d’accidents) : 

chien période de chasse
Prendre des précautions en période de chasse pour son chien et pour soi

Promener son chien en période de chasse

Quoi de plus normal qu’avoir envie de promener son chien en forêt, à la recherche de champignons ou simplement pour prendre un bol d’air automnal, ou encore d’avoir envie d’une belle randonnée en montagne avec lui. En période de chasse, rien ne nous en empêche, mais certaines précautions seront de mise

Le dépliant imprimable : « Usagers de la Nature et Sécurité à la Chasse » donne quelques indications. 

Alors que peut-on faire en période de chasse pour se prémunir son chien et soi de tout problème ? 

Équiper son chien pour sa sécurité

En période de chasse, il est nécessaire, utile et primordial d’être visibles, et sonores

Équipons nos chiens :  

Autres précautions : 
  • Garder son chien près de soi : la distance maximale autorisée légalement entre un gardien et son chien étant de  mètres. 
  • Avoir bien travailler le rappel de son chien : pour éviter qu’il aille à la rencontre des chiens de chasse ou ne parte sur une piste. 

Se sécuriser soi-même également

  • Mettre un gilet de sécurité fluo orange ou rouge également. 
  • Chanter, parler fort
  • Eviter les zones de chasse le plus possible : grâce aux applications pour téléphone portables, aux panneaux « chasse en cours », aux panneaux indiquant les jours de chasse selon les communes, aux arrêtés préfectoraux. 
  • Rester strictement sur les sentiers. 
  • En croisant des chasseurs, signaler sa présence. Demander courtoisement où se déroule la chasse précisément et jusqu’à quelle heure. Demander si des zones sont à éviter et si d’autres chasseurs sont présents. Si oui, demander de bien vouloir leur signaler notre présence. 
  • Privilégier les endroits de randonnées très fréquentés, les chasseurs seront moins nombreux ou plus au fait de la présence de randonneurs. 
  • Rester sur des chemins larges, avec bonne visibilité, ou près des habitations et des routes. 
  • En entendant des chasseurs ou des chiens aboyer : signaler sa présence, être visible, parler fort. 
Pour en savoir plus consultez le site de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. 
chien période de chasse
Sécuriser son chien et soi avec un gilet fluo

Connaître la réglementation

En France, les Parcs Nationaux et les Réserves Naturelles sont interdits aux chiens, même tenus en laisse. Dans les parcs naturels régionaux, les chiens sont tolérés si tenus en laisse, afin d’éviter d’effrayer troupeaux et animaux sauvages. 

Attention, certaines communes ont  pris un arrêté d’interdiction des chiens, il faut pour le savoir se renseigner en mairie. 

En revanche, aucun texte légal ou réglementaire n’oblige à tenir un chien en laisse dans la nature. Ce qui est interdit, c’est la divagation d’un chien sans son gardien, ou hors de portée ou de voix de celui-ci. Un chien est considéré errant à partir du moment où il n’est plus sous le contrôle et la surveillance de son gardien, à une distance estimée de 100 mètres (arrêté du 16 Mars 1955 et article R428-6 du code de l’environnement). 

L’ONF (Office National des Forêts) rappelle les règles pour promener son chien en forêt : 

  • Toute l’année : les chiens doivent rester sous la surveillance de leur gardien, à une distance maximale de 100 mètres. 
  • Au printemps, du 15 avril au 30 juin de chaque année : un arrêté ministériel impose aux propriétaires canins de tenir leurs animaux en laisse en dehors des allées forestières. En cas de non-respect, le contrevenant encourt une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros. 
chien période de chasse
Connaître la réglementation française concernant les promenades avec un chien

Connaître sa responsabilité en tant que gardien du chien

L’article 1385 du Code Civil stipule que « le propriétaire d’un animal, ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal à causé, que l’animal fût sous sa garde, égaré ou échappé« . 

Le gardien du chien, même s’il n’en est pas propriétaire sur le papier, sera donc responsable du ou des chiens qu’il accompagne, et des accidents ou dégâts qu’ils seraient susceptibles de provoquer. De plus, l’identification étant obligatoire en France, le chien doit avoir un tatouage lisible ou une puce électronique. 

C’est l’assurance Responsabilité Civile (RC) qui sera engagée pour la réparation des dommages. Mais, si le gardien à une licence de randonnée au moins IR (individuelle avec Responsabilité Civile) et que les faits se déroulent au cours d’une randonnée, cette assurance pourra également être sollicitée. Sans assurance, le gardien du chien devra rembourser les frais engagés sur ses fonds personnels. 

Côté victime, si elle possède une licence IRA ou une Randocarte®, elle sera assurée pour les accidents corporels. 

En période de chasse, bien que les randonneurs soient plus susceptibles d’être victimes d’incidents de ce type que l’inverse, il est toujours bon de connaître cette réglementation et connaître les responsabilités qui nous incombent. 

En espérant que cet article vous aidera au mieux à préparer vos balades et randonnées avec votre chien ! 😉 

Et vous, comment équipez-vous votre chien en période de chasse, et quelles sorties privilégiez-vous ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.