Prévoir une trousse à pharmacie de voyage pour son chien

En randonnée comme en voyage, une petite trousse à pharmacie dans le sac s’avère parfois utile. Qu’elle permette de réaliser les premiers soins sur un chien avant une visite vétérinaire, ou bien de soigner une blessure sans gravité, l’avoir sur soi peut éviter bien des tracas. Bien sûr, en avoir une pour les humains peut aussi servir. Mais dans un sac à dos comme dans un sac de voyage, la place est souvent limitée. Faisons d’une pierre deux coups en organisant un trousse de secours pour chien et pour humain. 

Chien couché avec un bandage à la patte avant
Préparer la trousse à pharmacie de voyage pour son chien et soi

La trousse à pharmacie de voyage

Nous avons déjà brièvement abordé le sujet dans l’article « protéger et soigner les coussinets des chiens en randonnée » mais il méritait d’être étoffé. Une bonne trousse à pharmacie à avoir sous la main est toujours utile en cas de petites blessures, chocs, ou coups de stress, surtout quand nous sommes loin de chez nous. Qui n’a jamais eu besoin de soigner son animal de compagnie ? Voici donc une petite liste, non exhaustive, qui fonctionne aussi bien pour votre chien que pour vous

Les indispensables pour soigner son chien ou soi-même en voyage

  • Des pinces à tiques de différentes tailles : parce que ces bestioles sont coriaces, et il peut arriver d’en attraper malgré les anti-parasitaires. 
  • Un antidiarrhéique : cela peut sauver certains bivouacs… Le Smecta par exemple ne prend pas de place car il est emballé en petits sachets individuels. Il est l’équivalent de certains antidiarrhéiques vétérinaires tel que le DiarSanyl par exemple. Demandez conseils à votre vétérinaire pour la posologie et diluez-le dans de l’eau avant usage. Il existe également des antidiarrhéiques à usage vétérinaire sous forme de pâte ou de comprimés
  • Un thermomètre à embout souple : pour ne pas blesser le chien. La température corporelle du chien est de 38,5° en moyenne. Entre 38°C et 39°C elle est considérée comme normale. Au-delà : fièvre. En dessous : hypothermie. 
  • Du sérum physiologique : ça ne prend pas de place et permet de rincer une plaie si on manque d’eau, pour la débarrasser de tous cailloux ou débris éventuels. Il permet aussi de nettoyer les yeux (en période de pollen il est bon de le faire régulièrement surtout si les yeux coulent) ou les oreilles. 
  • De la pommade cicatrisante et désinfectante : Dermaflon (pommade vétérinaire) par exemple. Pour gagner de la place : pommade Cicratyl (en pharmacie) qui est présentée en petits cartons (même format que les compresses désinfectantes). 
  • Des compresses désinfectantes : afin qu’elles ne piquent pas le chien, choisissez-en à base de chlorhexidine à 0,5% pour les plaies loin des muqueuses, ou préférez les compresses de Bétadine (solution aqueuse de povidone iodée)  pour les plaies proches des muqueuses. Elles conviennent pour l’humain comme pour le chien. Demandez conseils à votre pharmacien. 
  • Des bandes de gazes : à mettre par dessus la pommade cicatrisante en cas de blessure, après avoir désinfecté au préalable. Puis entourer l’endroit de la plaie avec, sans serrer. 
  • Une bande auto-agrippante : pour maintenir la gaze. Le fait qu’elle soit auto-agrippante permet de ne pas emmener de rouleau adhésif. Attention à ne pas serrer. 
  • Une paire de petits ciseaux : ils serviront à couper les bandes mais aussi à couper les poils autour d’une plaie. 
  • Une pince à griffes : pour couper les griffes si on se rend compte au court de la randonnée qu’elles trop longues, ou si l’une d’entre elles casse en chemin. Les griffes de votre chien ne doivent pas être trop longues, car le canal sanguin présent à l’intérieur continue de pousser avec elle. Si les griffes sont trop longues, elles se cassent et le canal sanguin peut se retrouver à vif. C’est alors assez douloureux pour le chien et très long à soigner, car il faut le temps que la repousse de la griffe se fasse par dessus le canal sanguin. Les griffes trop longues peuvent aussi s’infecter à la jointure du doigt, car les appuis du chien s’en retrouvent affectés. 
  • Une vielle chaussette (propre) : pour protéger un pansement à la patte. 
  • Une pince à épiler : si un épillet par exemple est figé entre les doigts du chien ou dans sa peau elle sera très utile. 
  • De la vaseline ou un baume DIY ou du commerce : pour nourrir les coussinets. Pour savoir comment protéger et soigner les coussinets de son chien en randonnée voir cet article.  
  • Des bandes d’argile verte : l’argile verte peut être utilisée sur les membres en cas de choc ou boiterie légère, pour diminuer les inflammations et les zones chaudes, ou encore sur les plaies peu profondes en tant que cicatrisant. A rincer une fois sec. 
  • Une couverture de survie : parce que ça ne prend pas de place et que ça peut servir… Face dorée vers l’extérieur pour réchauffer. Face argenté vers l’extérieur pour limiter le réchauffement du corps (coup de chaleur par exemple). Ne doit pas être utilisée en cas d’orages, à proximité d’un feu, en cas d’emploi d’un défibrillateur. Plus d’infos ici
  • De l’homéopathie : à choisir en fonction de votre chien et de votre périple (liste ci-dessous). 
  • De l’élixir de minéraux Puissance 7 (élixir de minéraux) ou du Rescue (Fleurs de Bach) : cela fera parfaitement l’affaire en cas de choc physique ou émotionnel. Voir ici pour les usages des élixirs de minéraux et élixirs floraux. 
  • Un briquet : non ce n’est pas pour faire du feu pour le bivouac… quoique… Il a aussi une autre utilité : en cas de piqûre de guêpe, taons ou abeilles sur l’humain, en passer la flamme devant la piqûre permettra d’évacuer le venin de l’insecte. Ensuite, passer l’endroit de la piqûre sous l’eau fraîche pour soulager la douleur de la piqûre. Comment réagir en cas de piqûre de guêpe sur le chien. 
  • Un stylo : allié à une bande de gaze épaisse, un morceau de tissu ou un foulard, il pourra être utile si un garrot doit être réalisé. Comment réaliser un garrot et précautions à prendre pour le faire, voir ici. 
  • Une petite muselière ou un lien : pour éviter une morsure en soignant le chien si la blessure est très douloureuse. 
  • Du gros scotch gris (ou « scotch américain ») : Certes, ce scotch prend un peu de place. Mais ! Il est très résistant. Il se coupe facilement à la main. Il permet de rendre un pansement étanche (attention, à chaque bandage c’est pareil : il ne faut pas serrer !). Et il permet aussi de réparer temporairement un sac à dos ou le sac de bât du chien en cas de déchirure inopportune. 
  • La liste des vétérinaires du lieu de vacances : comme la 3G ne couvre pas forcément tout le territoire, encore moins si le voyage se fait à l’étranger, il peut être stressant de ne pas avoir le numéro de téléphone d’un vétérinaire d’urgence enregistré dans le téléphone. 
  • Le numéro du centre anti-poison du lieu de vacances : pour la même raison que précédemment, pensez à enregistrer ce numéro dans votre téléphone, et sur un carnet que vous aurez dans votre sac. Les pannes de batterie ça arrive !… 
  • Une carte avec les coordonnées de la personne à contacter pour récupérer votre chien s’il vous arrivait quelque chose :  au format carte de fidélité, elle peut être glissée dans votre portefeuille et permettra aux secouristes de prévenir les personnes indiquées afin qu’elles viennent récupérer votre chien pour s’en occuper. Vous pouvez la fabriquer vous-même, mais il existe aussi des modèles dans le commerce. 
Donc à part le thermomètre, la pince à griffes, le stylo et le scotch gris, le reste tient peu de place. Tout devrait rentrer dans une petite trousse de secours pour vous et votre chien. Hormis le scotch. 😉 
 

Vous pourrez aussi trouver des trousses de secours toutes prêtes dans le commerce, mais sans doute plus chères qu’en la faisant vous même. Celle-ci par exemple est assez complète. 

Comment réagir en cas de morsure de serpent sur son chien :

En cas de morsure de serpent sur votre chien, voici un article du site « Planète Animal » qui vous permettra de distinguer les serpents venimeux des autres et aussi de savoir quoi faire et comment réagir dans ces cas là : Que faire si un chien se fait mordre par un serpent

Chien sur la plage
Préparer la trousse à pharmacie de voyage pour son chien et soi

Choisir l'homéopathie à mettre dans la trousse à pharmacie :

L’homéopathie ça ne prend pas de place et ça ne coûte pas grand chose. Même pour les plus septiques d’entre vous, en avoir dans la trousse de secours lors du voyage pourra sans doute vous servir. Demandez conseils à votre pharmacien ou à un vétérinaire homéopathe pour le dosage CH

Ici vous pourrez retrouver un dictionnaire homéopathique avec des précisions sur les homéopathies pour nos animaux en vacances

Voici une liste des doses homéopathiques qui peuvent être utiles pour soi ou pour son chien : 

  • Aconit : fatigue, épine dans l’œil, froid sec, fièvre, névralgies, crises d’angoisse, insolation, maladies se déclenchant brutalement…
  • Allium Cepa : conjonctivite, écoulement nasal, larmoiement, rhume, rhino-pharyngite, colique…
  • Antimonium Crudum : diarrhées, vomissements, suites d’excès alimentaires…
  • Argentum Nitricum : agitation, diarrhées, toux, vomissements, trac, troubles digestifs, laryngites…
  • Arnica Montana : traumatisme, courbatures, intervention chirurgicale, entorse, fatigue, ligaments croisés, hémorragies, peur, traumatisme, écoulements sanguins du pénis ou de la vulve…
  • Arsenicum Album : agitation, intoxications alimentaires, brûlures, diarrhée, fatigue, asthme…
  • Apis Melifica : piqûres d’insecte, allergie, brûlures du premier degré, œdèmes, fièvre, coups de soleil, morsure…
  • Belladonna : fièvre, coup de chaleur, inflammations, insolations, abcès, brûlures, conjonctivites, convulsions, démangeaisons, fatigue, morsure, otite, prostatite…
  • Bryonia Alba : Toux, fièvre, constipation, rhumatismes, boiteries, entorses, fatigue, refroidissement…
  • Cantharis : si le chien mord une chenille processionnaire, brûlures, cystites, gingivite, impossible d’uriner…
  • Chamomilla : douleurs, poussées dentaires (chiots), diarrhée…
  • China Rubra : diarrhée, saignements, grippe, avant une intervention chirurgicale…
  • Cocculine : mal des transports, vertiges, grossesse…
  • Colocynthis : en cas de spasmes intestinaux, améliorés en étant « en rond » : 3 granules 3 fois dans la journée, traumatisme psychique, suite de vexations…
  • Cuprum Metallicum : convulsions, suite de peur, crampes, spasmes…
  • Ferrum Phosphoricum : fièvre, inflammation des voies respiratoires supérieures, fatigue, suite de redoux…
  • Gelsemium : climat chaud, stress, fatigue, trac, grippe, migraine…
  • Heparsulfur : Abcès.
  • Hypericum Perforatum : traumatisme, suite de fractures dentaires…
  • Ignatia Amara : toux, trac, hyperémotivité, manifestations psychosomatiques…
  • Ipecca : chaleur (suite d’exposition), diarrhée, vomissements, bronchite, indigestion, toux…
  • Jaborandi : mal des transport avec hyper salivation.
  • Kalium Bichromicum : brûlures, écoulement nasal, toux, traumatisme psychique, rhino-pharyngites, gastrites…
  • Magnesia Phosphorica : coliques, douleurs, spasmophilie…
  • Mercurius Solubilis : abcès, écoulement nasal, angines, rhino-pharyngites, gingivites…
  • Nux Vomica : agressivité, vomissements, troubles digestifs, rhume, hémorroïdes, troubles du sommeil…
  • Natrum mur (chlorure de sodium marin ) : Pour éviter la déshydratation. A donner tous les jours en cas de canicule.
  • Pulsatilla : chaleur (suite d’exposition), diarrhée, fatigue, troubles digestifs, rhino-pharyngite, rhume…
  • Pyrogénium : abcès, maladies infectieuses…
  • Rhux Toxicodendron : allergies, boiteries, brûlures, rhumatismes, éruptions cutanées, grippe, foulures, efforts musculaires…
  • Vespa crabro : si le chien mord une guêpe,
  • Vipéra : en cas de morsure de serpent, en haute dilution en attendant le vétérinaire. 
J’ai personnellement toujours sur moi au minimum de l’Arnica, de l’Apis Mellifica et du Gelsémium. 
Granules d'homéopathie flacon et fleurs
L'homéopathie pour la trousse de secours de son chien

A prévoir avant le départ :

Avant un voyage, assurez-vous que votre chien est à jour de ses vaccinations, en particulier si vous vous rendez dans un autre pays car l’entrée pourrait vous être refusée. La vaccination antirabique ainsi qu’un certificat de bonne santé sont souvent exigés, pensez à les demander à votre vétérinaire. Pour en savoir plus sur les modalités d’entrée par pays consultez ce lien

Afin d’éviter les mauvaises surprises durant vos vacances, pensez également à vérifier si : 

  • Votre chien est à jour de vermifugations
  • Votre chien a bien eu une pipette ou un collier anti-parasitaires (puces, tiques et phlébotomes). 
  • Vous avez bien son passeport et son certificat de bonne santé

Quel matériel emporter pour son chien

Même si cela pourrait faire l’objet d’un article entier, voyons quels peuvent être les accessoires utiles à prendre pour son chien lors d’un séjour avec lui. Tous ne vous seront bien évidemment pas utiles, cela dépendra de votre type de séjour. Plutôt plages, plutôt montagnes, plutôt farniente ou plutôt globe-trotter, etc… 

  • Des chaussures spéciales chiens : elles protégeront les coussinets en cas de long périple à pied, et éviteront leur usure prématurée si le sol est très abrasif. Voir l’article dédié aux soins des coussinets de nos chiens
  • Un harnais de randonnée : cet article présente 4 harnais pour chiens actifs dont le gilet de flottaison et le harnais de randonnée. 
  • Un gilet de flottaison : voir ici comment améliorer la condition physique de nos chiens grâce à la nage
  • Un sac de bât : pour en savoir plus consultez notre article dédié
  • Des chevillères en fibres de céramique. 
  • Un manteau en fibres de céramique : pour préparer un effort, aider à la récupération après un effort, pour soulager l’arthrose, l’arthrite, pour permettre au corps de garder sa température au bon niveau, pour soulager les inflammations, etc… La fibre de céramique représente un atout indispensable, aussi bien pour le chien de sport que pour le chien présentant de l’arthrose ou des douleurs. Développée à la base pour les chevaux de sport, la fibre de céramique se décline désormais pour les chiens comme pour les humains. La marque Back On Track propose une large gamme pour chien. 
  • Un harnais de treuillage pour chien : comme nous l’avons vu dans l’article concernant les harnais pour chiens actifs, le harnais de treuillage peut être utile s’il vous arrivait quelque chose en randonnée par exemple. SI vous deviez être évacués par hélicoptère, les secouristes laisseraient votre chien sur place, sauf si vous avez ce type de harnais pour l’emmener. Disponible sur ce site (d’autres modèles existent mais celui-ci est le plus léger, ce qui est pratique dans le sac à dos) ce harnais permet aussi de porter votre chien en cas de blessure importante qui l’empêcherait de se déplacer. 
  • Un manteau rafraîchissant : utile en cas de fortes chaleurs, ce genre de manteau permet au chien de se refroidir plus facilement. Différents modèles sur le site de Fenril : Ruffwear Swamp CoolerRuffwear Jet Stream, ou veste rafraîchissante Trixie
Chien couché dans un lavoir
Préparer la trousse à pharmacie de voyage pour son chien et soi

La trousse à pharmacie pour la maison

Et pour la maison, la trousse à pharmacie est-elle identique ? A peu de choses près, oui, même s’il est toujours possible de faire mieux. 😉 

Ce que nous pouvons y ajouter : 

  • De l’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) : c’est un antiseptique, antibiotique, antifongique, anti-inflammatoire 100% naturel. Il peut être utile dans des tas de situations, au point qu’il existe des livres sur le sujet, détaillants toutes ses propriétés. Vous pouvez par exemple l’utiliser en soins pour vous-mêmes, vos animaux, ou même pour faire votre dentifrice, ou vos produits ménagers ! La posologie est d’une goutte par tranche de 5 kilos de poids. Donc si votre chien fait 20kg par exemple, il faudra diluer 4 gouttes d’EPP dans un peu d’eau, et lui donner en interne : directement dans la gueule à l’aide d’une pipette (en tant qu’anti-inflammatoire ou pour éliminer les effets des antibiotiques ou de l’anesthésie), ou en externe : à mettre sur la plaie à désinfecter à l’aide d’une compresse de gaze.
  • Des pipettes de différentes graduations : en 5ml, 10ml, ou 20ml, une pipette vous sera toujours utile pour administrer certains soins : l’Extrait de Pépins de Pamplemousse, un anti-diarrhéique, voir certains produits vétérinaires.
  • Un baume de massage : après une activité sportive intense, votre chien sera ravi de recevoir quelques massages de votre part. Par exemple le Silver Massage Oil ou le gel de massage de chez Element.vet
  • Un gel rafraîchissant : comme son nom l’indique, il permet de rafraîchir le chien en cas de forte chaleur. L’équivalent d’une noix dans votre main pour l’appliquer sur le ventre de votre chien aura un effet instantané. 
  • Une tondeuse : pour couper les poils autour d’une plaie en remplacement des ciseaux. Rapide et pratique, il faudra habituer votre chien au bruit au préalable. 
  • Des huiles essentielles : elles peuvent servir en tant que vermifuge naturel, anti-parasitaires, soins, etc. Attention il est important de bien les connaître ainsi que leur dosage ! 
  • Du miel : c’est un parfait antiseptique pour les blessures légères ou les brûlures. A utiliser à la place de la pommade cicatrisante, avec un bandage par dessus pour éviter que le chien le lèche. En interne, c’est en plus un excellent booster énergétique, il aide aussi à la digestion et apaise les gorges irritées et la toux lorsqu’il est mélangé à un peu de citron. Comme pour nous ! 😉 
Chien de dos devant un paysage de montagnes
Préparer la trousse à pharmacie de voyage pour son chien et soi

Avez-vous pensé à prendre une trousse de secours avant votre voyage ? Vous a t-elle été utile ? Dites-nous en commentaires si vous y avez mis d’autres choses. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.