Un grand jardin suffit au bonheur du chien. Fausse croyance numéro 4.

Très souvent on peut encore entendre des phrases telles que celles-ci : « je prendrais un chien lorsque j’aurai un jardin » ou « oh mon chien ne s’ennuie pas il a un grand jardin » ou même encore « ah mais je ne promène jamais mon chien, il y a le jardin pour ça ! » Cette idée reçue que le fait d’avoir un espace extérieur suffit ou suffira au chien de la maison est encore très répandue. Mais alors pourquoi un chien a t-il besoin de sorties à l’extérieur et d’aller en promenades chaque jour ? 

chien tête posée au sol l'air triste
Le jardin suffit-il à mon chien ?

Le manque d'activité du chien : conséquences et problématiques comportementales

Imaginons un chien qui passerait ses jours et ses nuits dans le jardin. Il finirait par connaître le moindre recoin, le moindre brin d’herbe, et toutes les odeurs au centimètre carré. Et qu’en serait-il de ses interactions avec ses congénères ? Il n’en aurait aucune, ou peu et certainement pas de bonne qualité, au travers du grillage ou du portail. Sa seule occupation serait sans doute au final la venue du facteur chaque jour, qui arrive, touche la boîte aux lettres et s’en va vite parce que le chien lui aboie dessus. Mission accomplie, le chien est content il a fait partir l’intrus ! 

Le jardin du chien, l'équivalent d'une chambre pour un enfant

Imaginons maintenant un enfant qui passerait ses jours et ses nuits dans sa chambre. Il finirait par connaître le moindre recoin, le moindre défaut de la tapisserie, et le nombre de nœuds dans le parquet.  Et qu’en serait-il de ses interactions avec les autres enfants ? Il n’en aurait aucune, ou peu et certainement de mauvaise qualité, au travers de la fenêtre de sa chambre donnant sur la rue. Sa seule occupation serait de regarder les gamins du quartier jouer ensembles, faire du vélo ou du skate-board, aller à l’école. 

Ce deuxième cas de figure ne vous viendrait-pas à l’idée ? C’est bien sûr un exemple extrême, pour illustrer que le fait que laisser un chien dans le jardin équivaut à laisser un enfant dans sa chambre. Avec toutes les problématiques psychologiques, physiologiques et émotionnelles que cela implique. 

Les conséquences d'un manque d'activité pour le chien :

  • Troubles du comportement, 
  • Socialisation inexistante, 
  • Peurs résultants d’une non-imprégnation à l’environnement,  
  • Trous creusés dans le terrain, 
  • Fugue, 
  • Aboiements sans raison apparente, 
  • Apathie, 
  • Etc… 
chien les pattes avant sur un grillage
Chien devant le grillage de son jardin

Les stimulations extérieures nécessaires au bien-être canin

Parmi les 6 besoins fondamentaux du chien, on retrouve : 

  • le besoin social : interactions avec les congénères, 
  • le besoin d’activité physique : sport, sortie, promenades, randonnées…
  • le besoin de stimulations mentales : jeux, exercices d’éducation, nouveauté… 
  • le besoin de ronger : utiliser sa mâchoire puissante pour ronger un bois de cerf par exemple est un excellent stimulus pour le chien
  • le besoin vocal : aboyer, grogner, faire des vocalises, japper… 
  • le besoin de reproduction : pour les chiens non stérilisés (ce qui ne sera pas le cas pour les canidés qui le sont).
Ces besoins fondamentaux, ou « besoins primaires », sont nécessaires à la bonne santé physique et émotionnelle du chien. Pour plus de détails sur chacun de ses besoins, cliquez sur ce lien : « les besoins primaires du chien« . 
chien assis dans un jardin
Le chien et son jardin : espace suffisant ?

Prendre un deuxième chien alors

« Bon d’accord, alors je vais prendre un deuxième chien, comme ça le premier ne s’ennuiera pas ». Cette petite phrase pourrait à elle seule faire l’objet d’un article sur une autre idée reçue à propos des chiens. Comme si en adopter un deuxième pouvait tout résoudre, et combler tous les besoins primaires de chaque chien. Impossible, seuls dans le jardin, ils finiraient pas s’ennuyer à deux, et les problématiques existantes au départ, comme par exemple la fugue ou les trous dans le terrain, seraient simplement multipliées par deux

Avoir un chien, c’est prendre la responsabilité, au moment de son adoption, de faire en sorte de lui apporter tout ce qui sera nécessaire à son bien-être. Ainsi, des promenades journalières seront à intégrer dans les habitudes quotidiennes. 

Deux chiens jouent avec une balle
L'interaction avec les congénère, un besoin fondamental du chien

Promener son chien, le rythme idéal

Bien sûr, chaque chien est différent, et chaque race à aussi ses propres caractéristiques. Le rythme et l’intensité des promenades peut donc être très variable en fonction des individus, de leur taille, leur poids, leur état de santé, leur propension à l’activité physique. 

Intensité des promenades en fonction des races

Si vous n’êtes pas du genre sportifs, certains chiens pourraient vite vous épuiser. Citons par exemple : 

  • le Malinois
  • le Border Collie
  • le Berger Australien
  • le Jack Russel
Des races réputées pour leur vivacité et leur grand besoin d’activités sportives et de stimulations mentales. 
 

D’autres races, moins actives, conviennent mieux pour des personnes calmes, ne faisant pas beaucoup de sport, ou pour l’adoption d’un premier chien. Par exemple : 

  • le Labrador
  • le Leonberg
  • le Bouledogue Anglais
  • le Cavalier King Charles
  • le Golden Retriever
  • le Carlin
  • le Lhassa Apso
Avant d’adopter, renseignez-vous bien sur la race. 😉 En fonction, les promenades seront plus ou moins longues, plus ou moins actives, et plus ou moins fréquentes. Une race ayant besoin d’activité pourra par exemple avoir besoin de sortir 4 fois par jour, parfois 2 heures de temps pour l’une des promenades, et aller faire du sport une à deux fois par semaine, voir plus : cani-cross, jogging, randonnées, etc… Une race moins active pourrait se contenter de 2 sorties par jour, de 30 minutes chacune, sans besoin d’aller faire du sport. Bien sûr, si vous êtes en voyage avec lui, votre chien se fera un plaisir de déambuler dans les ruelles de charmants petits villages de vacances avec vous. A condition de respecter son rythme et de penser à lui donner régulièrement à boire en petites quantités, lors de pauses ombragées. 
Chien Malinois courant au milieu d'un champs
Les promenades quotidiennes, nécessaires au bien-être du chien

Rythme des promenades en fonction du chien

Bien sûr, aucune généralité ici, il faudra s’adapter à chaque individu. Si votre Malinois présente un souffle au cœur ou de l’arthrose, évidemment les sorties seront à adapter à son état. Et si votre Labrador pète le feu 10 heures par jour, c’est qu’il n’a pas assez d’activité physique. 

Avoir un jardin, petit ou grand, est donc certes une bonne chose quand on a un chien, mais il n’est pas indispensable si le chien va chaque jour en promenades. Bon nombre de chiens vivent très bien en appartement, tant que leur rythme physique et leurs besoins fondamentaux sont respectés.

Ce qui est certain, c’est que le jardin seul ne suffit pas au bonheur d’un chien. 

Et chez vous, quel est le rythme des promenades de votre chien ? De quelle race est-il ? Dites-le nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :
The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dogbnb.fr, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

  1. Delaunois

    Mes chiens sont des Goldens retrievers du genre pantouflard qui aiment les grandes promenades où l’on peut renifler des deux côtés en même temps!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.