Que ce soit pour partir en excursion sur plusieurs jours, ou même en vacances en autonomie complète, il n’est pas toujours simple de savoir comment s’organiser pour que loulou ne manque de rien à l’heure des repas. Alors voici quelques astuces pour savoir comment gérer l’alimentation d’un chien en bivouac, ou plus généralement en voyage

Comment gérer l'alimentation du chien en bivouac
Départ en randonnée en itinérance, ou en voyage en autonomie ? Comment gérer l'alimentation de son chien sereinement. Image Pixabay.

Gestion de l'alimentation d'un chien en itinérance : les questions de base

Afin de préparer au mieux votre séjour, voici quelques questions préalables à vous poser :

  • Que mange le chien habituellement ? Croquettes, nourriture ménagère, nourriture crue ? L’organisation peut être différente en fonction de son alimentation habituelle, surtout si vous souhaitez éviter d’en changer pendant le voyage. 
  • Comment est sa tolérance alimentaire ? Si votre chien ne supporte qu’un seul type de nourriture, la réponse à la précédente question est évidente : il  mangera en voyage ce qu’il mange au quotidien. 
  • Quel va être son degré d’activité physique ? En fonction de son activité sportive au cours du voyage, il sera peut être nécessaire de revoir les quantités à la hausse. 
  • Quel est son poids ? La taille de votre loulou aura son importance, étant donné que le poids de sa ration sera proportionnel à celui de votre chien. 
  • Quel sera votre mode de transport ? Vous partez en voiture, en vélo, en sac-à-dos ? Les contraintes, et la place, seront différentes. 
  • Aura t-il un sac de bât pour porter sa nourriture ? Si votre chien porte des sacoches sur son harnais, il pourra transporter un peu de sa nourriture. Attention, jamais plus que 10% du poids du chien, sac de bât compris, en particulier sur de longues distances. Et à condition que loulou ne soit ni en surpoids, ni trop maigre. Si votre chien est très très sportif, et d’un gabarit plutôt massif, il est possible de monter à 15% voire 20% de son poids, mais sur de petites distances seulement. 
  • Quel poids maximum pouvez-vous porter si vous partez sac sur le dos ? Et vous, quelle est votre condition physique ? Si vous partez en trek 3 à 5 jours, le poids de l’alimentation de votre chien s’ajoutera au poids de votre matériel, et de votre propre pitance, dans votre sac à dos. Veillez à prévoir un itinéraire vous permettant de porter le poids maximal que vous êtes capables de transporter. 
Préparation des bagages d'alimentation du chien et questions
Quelles questions se poser en préparant les sacs de voyage pour l'alimentation du chien. Image Pixabay.

Quel type d'alimentation en bivouac avec un chien

De manière générale il est conseillé d’évitez les changements drastiques d’alimentation pour le chien, afin de ne pas perturber sa flore intestinale. Toutefois, il peut être plus pratique d’emporter et de stocker des croquettes par exemple, plutôt que du BARF. Mais il existe des alternatives ! 

Ainsi un chien pourrait être nourri au BARF au quotidien ET en voyage, ou même à l’alimentation ménagère. Tout n’est que question d’organisation. 😉 Mais alors comment faire ? 

Pour quelle alimentation opter en itinérance avec un chien
En itinérance avec un chien faut-il changer son type d'alimentation ou pas. Image Pixabay.

Stocker la nourriture du chien en excursion

Selon le type de nourriture de notre compagnon canin, il est évident que le mode de stockage sera différent. Que ce soit dans le sac à dos, le sac de bât de toutou, les sacoches du vélo, ou le coffre de toit de la voiture, il y a toujours moyen de gagner de la place. 

Alors comment s’organiser : 

  • Préparer les rations à l’avance : des petits sacs de nourriture sont plus faciles à caser dans le sac à dos ou le sac de bât de toutou qu’une grosse portion d’aliments ou qu’un sac de croquettes complet. 
  • Mettre sous-vide : ce système permet de compresser encore plus les aliments et surtout de leur donner une durée de vie encore plus longue. Seule prérogative : avoir une machine à mettre sous vide
  • Utiliser des poches de glace ou des pains de glace : pour de l’alimentation crue, qui sera donc congelée au préalable, il est possible d’emporter avec soi de quoi la garder au frais encore plus longtemps. Mais, même si la viande sent un peu à la fin du séjour, cela ne dérange pas les chiens, car ils aiment en général quand c’est un peu « passé ». 
  • Emmener des mini-glacières ou des glacières pour voiture : certaines glacières sont vraiment petites et peuvent être emportées même en randonnée. Il existe même des sacs à dos glacière, pratique quand on est plusieurs en excursion. Et dans un véhicule c’est encore plus simple car des modèles spécifiques de glacières pour voiture existent et se branchent sur l’allume-cigare. 
  • Congeler : non valable pour les croquettes car totalement inutile pour ce type d’alimentation, la congélation peut en revanche être pratique pour la ration ménagère, cuite et préparée par ration plusieurs jours au préalable. Elle décongèlera ainsi au fur et à mesure du voyage. Bien sûr, en bivouac il est tout à fait possible de faire cuire la viande ou le poisson pour le chien dans sa propre popote, sur le réchaud. 
  • Utiliser des sacs de congélation ziploc : la nourriture peut ainsi être stockée dans des sacs de congélation qui ferment avec un zip (plus solides que ceux fermant avec un lien métallique/plastique. 
  • Profiter des services postaux : pour un long séjour, avec peu de place pour transporter tout le matériel nécessaire, il est possible de faire partir par la Poste des colis d’aliments préparés à l’avance, dans différents points du parcours. Par exemple des gîtes, des bureaux de poste, chez des amis, ou des points relais. Bien sûr en cas de nourriture fraîche, congeler avant, mettre sous-vide et emballer avec des pains de glace dans des contenants isothermes légers, pour une plus longue durée de conservation. 
  • Trouver des aliments alternatifs pour le temps du séjour : par exemple pour un chien nourri au BARF ou à la ration ménagère, il est possible d’opter pour du BARF lyophilisé, ou du BARF déshydraté, plus simple à transporter en randonnée itinérante, et tout aussi nutritif. 
Stocker l'alimentation du chien en bivouac et gagner de la place
Comment gagner de la place en stockant l'alimentation du chien en bivouac. Image Pixabay.

Alors, prêts à partir en bivouac avec votre chien ? Racontez-nous en commentaires et compléter avec vos propres astuces, et rejoignez-nous sur le groupe Facebook pour échanger avec une communauté de passionnés de chiens et de voyage

Suivez-nous sur les réseaux :

The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dogbnb.fr, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.