Prévenir les comportements de prédation

Dans un précédent article nous avons vu de quoi provenait le comportement de prédation chez le chien. Voyons à présent comment gérer la prédation de son chien, et comment prévenir le comportement de prédation chez son futur chien. 

prédation chien
Gérer la prédation de son chien

Comment éviter d'avoir un chien "full prédation"

Il peut être assez délicat de gérer un chien avec beaucoup de prédation, surtout lorsque c’est notre premier chien. Afin d’éviter d’avoir un chien présentant de forts comportements de prédation, voyons ce à quoi être vigilant : 

L'importance du choix de l'éleveur

Comme nous l’avons vu, la génétique joue un rôle important dans les comportements de prédation. Selon les races, l’interrupteur de prédation ne se déclenche pas aux mêmes âges. Un comportement facilement observable chez le chiot étant celui de courir après un objet ou un animal en mouvement

Si le chiot a la possibilité d’exprimer ce comportement, avec ses frères et sœurs par exemple, pendant sa période d’imprégnation, il pourra donc proposer les phases suivantes de la prédation : fixation et orientation du corps, course poursuite et morsure de préhension pour attraper l’objet ou l’animal après lequel il court. A terme, cela peut engendrer le comportement complet de prédation : orientation, fixation, poursuite, morsure de préhension, morsure fatale, dissection, ingestion. 

Il est donc important de choisir un éleveur qui fera un grand travail de sociabilisation et d’imprégnation sur ses chiots, en respectant les périodes de développement du chiot

Comme ce déclencheur de prédation a une durée de vie limitée, si le chiot, (même avec un déclencheur qui s’allume à 3 mois en plein dans sa période d’imprégnation), n’a pas l’occasion de courir après un objet en mouvement ou d’expérimenter le fait de l’attraper, ce déclencheur s’éteindra vers 6 mois. 

C’est le cas des lionceaux dans les parcs zoologique : nés en captivité, même si leur déclencheur de prédation est allumé vers 1 ou 2 mois, comme ils ne peuvent expérimenter les phases de la prédation, et que celui-ci s’éteint vers 5 ou 6 mois, alors ils ne pourront jamais être relâchés en captivité car ne sauront pas chasser… 

prédation chien
Prévenir la prédation chez le chien

L'importance de l'environnement

L’environnement a aussi grande importance dans cet apprentissage de la prédation. En effet, la prédation comprend des patrons-moteurs innés, et un apprentissage acquisLorsque l’on ne souhaite pas de prédation chez un chien, surtout sur une race qui présente un déclencheur de prédation précoce, il faudra donc : 

  • Éviter de jouer à tirer à la corde avec le chiot, 
  • Mettre un grand chien régulateur en présence de chiots qui courent partout de façon à ce qu’ils n’obtiennent pas le «bonbon» de la morsure de préhension,
  • Gérer les séquences de jeux entre chiots afin qu’ils apprennent à se canaliser et n’aillent pas jusqu’à la morsure de préhension. 
  • Éviter de faire courir les enfants en présence de chiots de façon à ce que cela ne déclenche pas l’instinct de poursuite. 
Chien prédation
Prévenir la prédation : éviter de jouer à tirer un jouet

L'importance de l'imprégnation et de la sociabilisation

Un chiot classe toute nouvelle chose dans des boîtes «amis» ou «ennemis». Le but pour nous : qu’il en classe un  maximum dans la boîte «amis», donc qu’il associe un maximum de choses à du positif

Donc, à l’adoption d’un chiot, il faudra continuer son imprégnation et sa sociabilisation en lui montrant un maximum de choses différentes, afin qu’une fois adulte, il considère tout cela comme naturel et normal : 
  • Des humains : de tous âges, tailles, races, look différents ! 
  • Des animaux : chiens de tous âges, couleurs et races différentes, et animaux d’autres espèces animales. 
  • Des sons, odeurs, textures de sols, modes de transport : tous ceux susceptibles d’être rencontrés dans la vie adulte d’un chien. 
  • Des endroits de soins : vétérinaire, toiletteurs, pensionneurs…
  • Des objets en mouvements : joggeurs, skates, vélo, trottinettes…
  • Des environnements variés : foule, ville, campagne, forêt, centres commerciaux… 
  • Etc… 
prédation chien
Comment éviter de renforcer la prédation chez le chien

Des exercices pour gérer la prédation de son chien

Pour comprendre comment prévenir les comportements de prédation, prenons deux exemples courants : 

1. Un chien court après les écureuils (ou autre petit animal) depuis des années : sa motivation est devenue intrinsèque, puisque le fait de courir après l’animal en fuite lui procure du plaisir. Le risque est qu’il ne revienne pas au rappel, traverse une route, renverse quelqu’un, etc… Il est donc nécessaire de lui trouver une motivation intrinsèque de substitut, en utilisant le contre-conditionnement, qui aurait plus de valeur que celui de courir après l’écureuil. 

Comment faire : 

Nous pouvons introduire la commande vocale «fixe», en apprenant au chien à nous regarder, en récompensant en renforcement positif grâce à n’importe quel «bonbon du chien» et en utilisant la règle des 3D. Au départ, notre «fixe» prend donc une motivation extrinsèque : le bonbon vient de l’extérieur. Pour le rendre intrinsèque, nous laisserons ensuite courir le chien derrière l’écureuil, une fois le danger écarté, voiture, cycliste, etc…, ou nous le ferons jouer et courir avec nous. L’ordre «fixe» deviendra ainsi une motivation intrinsèque. 

2. Un chien court après les voitures ou les autres chiens : sa motivation est devenue intrinsèque, puisque le fait de courir après la voiture ou le chien lui procure du plaisirLe risque est qu’il ne revienne pas au rappel, se fasse renverser, attaquer, etc… 

Comment faire : 

Commençons par gérer notre environnement, en choisissant par exemple une rue calme, avec un ami qui passe en voiture, ou avec son chien, qui devra être cool lui aussi. Nous attacherons notre chien en longe, pour sécuriser et travailler progressivement à distance.

Au préalable, nous aurons pris le soin de remplir un seau ou un bidon plus gros que le chien et surtout plus haut que lui, de « bonbons » que le chien adore : jouets, nourriture molle (pas de croquettes), etc…

Dès que le chien aperçoit la voiture ou le chien : mettre devant lui le seau de façon à lui couper la vue. Nous stoppons ainsi ses premières phases de prédation : orientation et fixation du regard, tout en lui apportant une récompense. 

Etape suivante, après plusieurs répétitions de l’étape précédente sur plusieurs jours : une fois que le chien a vu la voiture ou l’autre chien, attendre quelques secondes, avant de lui présenter le seau.

Travailler avec la règle des 3D très progressivement : durée comme vu ci-dessus, puis distance : rapprocher le chien de la voiture ou de l’autre chien progressivement, puis ajouter de la distraction : passants, plusieurs chiens, plusieurs voitures, etc… 

Nous pouvons bien sûr introduire la commande «fixe» également. 

Rappelez-vous de toujours travailler jusqu’à la quatrième phase de l’apprentissage afin que son comportement soit maintenu dans le temps. 

prédation chien
Les différences de prédation selon les races

Comme vous avez pu le constater, il est possible de contrôler la prédation mais pas de la « guérir ». Ce n’est pas une maladie, les patrons-moteurs qui l’entraînent sont innés. Si votre chien présente de la prédation, enseignez-lui la commande « fixe » et travaillez sur ses cibles de prédation de manière progressive avec la règle des 3D et le renforcement positif. 

Votre chien présente t-il certaines phases de la prédation ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.