Enseigner l'ordre "en avant" à son chien

En randonnée, nombreuses sont les demandes que nous pouvons faire à nos chiens. Soit pour se sécuriser soi-même, soit pour les sécuriser eux. En montagne, les chiens n’ont pas forcément conscience de la hauteur. En alpage, les patous peuvent protéger les troupeaux. En randonnée, certains passages peuvent être délicats et nécessitent un chien à l’écoute. En bref, un chien qui voyage est un chien qui connaît et apprend beaucoup. L’ordre « en avant » que nous voyons aujourd’hui, peut servir en randonnée comme au quotidien. Voyons comment l’enseigner à son chien

Chien dans un paysage de montagnes
Apprendre l'ordre "en-avant" à son chien

Pourquoi apprendre à son chien à être devant

Habituellement c’est plutôt l’apprentissage de la marche au pied que l’on demande à nos chiens. Pourtant, quand on voyage et qu’on marche avec son chien, certaines autres demandes peuvent s’avérer très utiles. 

L'utilité de la commande "en avant" :

  • Pour éviter d’avoir un chien dans les pattes en promenade : certains chiens à tendance « pot de colle » ont du mal à se défaire de la présence de leur gardien. Quand on marche, c’est loin d’être pratique. Aussi lui apprendre cet ordre permet au chien de s’affranchir de son humain, et de prendre par la même occasion un peu plus de confiance en lui. De plus, quand on marche avec des enfants ou des personnes âgées, cela évite le risque de les faire tomber. 
  • Pour envoyer son chien devant dans les passages délicats en randonnée : en montagne, certains sentiers peuvent devenir étroits, en plus d’être pentus. Pouvoir envoyer notre chien « en avant » nous permet de nous libérer les mains de la laisse ou de la longe pour se sécuriser. De plus, cela évite que notre chien nous « coupe l’élan » en restant trop près de nous. 
  • Pour apprendre au chien à tracter : que cela soit pour le cani-cross, le cani-vtt, ou la cani-rando, quand un chien a l’habitude de marcher en laisse détendue, il peut être parfois difficile de lui faire comprendre que dans ce cas il a le droit d’être devant nous, et même de tirer. Le « en avant » servira à lui donner l’élan et la motivation pour comprendre ce nouveau mouvement. 
Chien debout sur un banc devant un lac de montagne
Enseigner l'ordre "en avant" à son chien

Équipement nécessaire pour apprendre le "en avant" à son chien :

Avec ou sans accessoires, il est possible d’apprendre ce nouveau mot à son chien. Cependant, pour le sport, dont la randonnée, un certain équipement est indispensable, car cela demande au chien de tracter. Les autres usages de cet ordre se font avec un chien en liberté. Il est malgré tout recommandé de mettre un harnais sur son chien en randonnée. Il peut servir à l’aider dans les passages délicats grâce à la poignée présente sur le dessus. De plus, comme nous le verrons plus bas, le chien associe son équipement aux diverses activités qu’il pratique. 

Pour le cani-cross, la cani-marche, la cani-rando, et autres sports canins

  • Un baudrier ou ceinture dorsale pour l’humain
  • Un harnais de traction pour le canidé
  • Une longe élastique pour relier les deux
Quelques photos : 

Pour bien choisir le harnais de traction de votre chien, nous vous invitons à découvrir nos autres articles : 10 étapes pour bien choisir le harnais de son chien, ainsi que 4 types de harnais pour chiens actifs, ou encore choisir le sac de bât de son chien pour la randonnée. Certains sacs de bât sont intégrés à un harnais de traction, ce qui permet leur double emploi. Dans ces articles vous trouverez aussi des liens vers des boutiques vendant ce type d’accessoires. 

Les avantages de cet équipement :

Équiper son chien avec un harnais de traction qui sera relié à notre ceinture dorsale par une longe élastique est avantageux à tous niveaux : 

  • La ceinture dorsale : elle permet de maintenir le dos du promeneur dans une bonne position et de le soulager, de l’aider lors des montées, de renforcer la complicité avec son chien en travaillant de nouvelles choses. Elle peut aussi être munie de sacoche pour mettre une gourde d’eau, ce qui est bien pratique. 
  • Le harnais de traction : lorsqu’il est bien adapté et choisit avec soin, il permet au chien une grande liberté de mouvements, il accompagne l’effort du chien en répartissant parfaitement les tractions sur son corps, il est confortable grâce à la doublure (en polaire ou en Néoprène) qui évite les échauffements. 
  • La longe élastique (appelée aussi « ligne de trait ») : elle permet d’amortir la traction pour le chien comme pour son gardien, elle laisse les mains libres, elle garde le contact entre les deux partenaires humains-chiens. 

Comment enseigner le "en avant" à son chien

Évidemment, votre chien à certainement plus l’habitude de marcher à vos côtés en laisse, ou bien flâner devant vous quand il est détaché, à renifler la moindre touffe d’herbe, puis repartir en courant de plus belle pour vous rattraper, etc… Alors comment faire en sorte qu’il comprenne qu’il doit partir en avant de vous, en liberté ou au bout d’une laisse élastique, et même qu’il doive vous tracter de temps à autre ?

En liberté, il se peut qu’au départ votre chien ne fasse que quelques pas devant vous puis s’arrête. Ou alors qu’il parte comme un fou à 3 kilomètres en courant partout… Dans ce cas, il sera utile de lui apprendre le « stop à distance«  et de commencer avec une longe, soit une longe standard de 5 à 10 mètres, soit une longe élastique d’un équipement de sport. 

Avec la longe, au départ, votre chien va probablement s’arrêter directement et se retourner vers vous en pensant « quand ça tire je dois m’arrêter. » Pas de panique ! Une fois qu’il verra que vous avancez avec lui et que vous faites de belles promenades et randonnées, il commencera à comprendre le principe. Surtout si vous le féliciter parce que (pour une fois !) il tire sur sa laisse ! Préparez-vous à ce qu’il saute de joie à chaque fois qu’il vous verra arriver avec son harnais et la longe élastique. 😉 

Petite précision : comme on travaille à distance avec cet ordre, les félicitations ne seront que verbales. Pas de caresses (car alors là on se rapproche du chien et du coup c’est raté pour l’apprentissage de la distance), et pas de friandises non plus (le chien se retournerait en direction de son gardien, raté aussi pour l’apprentissage du départ devant). 

Chien qui marche en avant de son gardin
Apprendre le "en avant" à son chien

Habituer son chien au nouveau mot "en avant" :

Pour commencer, il faudra habituer votre chien à l’ordre verbal « en avant». Bien sûr vous pouvez utiliser le mot de votre choix, « devant », « go » ou ce qu’il vous fera plaisir. Nous utiliserons ici « en avant ». Comment faire pour lui apprendre ce nouvel ordre ? En l’associant avec un ordre qu’il connaît déjà

Lorsque vous détachez votre chien et qu’il part courir loin devant vous, que lui dites vous habituellement ? « Va jouer », « va faire tes besoins », « aller », « file » ou autre chose ? Alors gardez cet ordre, dites-le lui et enchaînez avec un « en avant ! » bien sonore, suivi immédiatement d’un « oui » ou un « c’est bien » enjoué. Vous pouvez même répéter plusieurs fois « en avant, en avant, c’est bien ! » pour que votre loulou associe cet ordre au fait qu’il est devant vous. 

Le chien fonctionne par associations, donc l’ordre habituel, lorsqu’il est détaché et a le droit de courir en liberté, sera pour lui associé au nouvel ordre « en avant ». Il comprendra que « en avant » signifie donc « à distance devant mon gardien ». 

Si votre chien à tendance à toujours être dans vos jambes, même détaché, demandez-lui « en avant » et même s’il ne fait que un seul pas, félicitez-le verbalement. Pour vous aidez, vous pouvez ralentir juste après avoir prononcé l’ordre afin que le chien se retrouve devant vous sans le vouloir. Félicitez à fond. 😉 Au fur et à mesure qu’il s’éloigne, faites lui comprendre que c’est ce que vous voulez, en félicitant et en répétant l’ordre. 

Garder le même équipement à chaque sortie "sportive" :

Lorsque votre chien est en apprentissage d’un nouvel ordre, il va faire le lien entre le nouveau mot, l’activité et l’équipement qu’il porte. Aussi veillez à utiliser un harnais dédié aux sorties sportives, même si ce n’est pas un harnais de traction (uniquement si le chien n’est pas amené à tracter évidemment). Il est en effet important que votre chien fasse bien la distinction entre la sortie habituelle, sans tirer, et la sortie un peu plus sportive, où il aura le droit d’être devant vous, et de tirer s’il a l’équipement adéquat. 

Il faudra donc utiliser chacun des équipements dédiés à chacune de ses activités : laisse et collier pour la marche en laisse sans tirer, et harnais simple ou harnais de traction pour la cani-marche et la cani-rando. 

Bien entendu, si votre chien est en harnais plutôt qu’en collier lors de ses sorties quotidiennes, ne changez rien à vos habitudes. Les harnais de traction ont une forme différentes par rapport aux harnais classiques et leur confort est différent. Votre chien fera donc quand même la différence

Chien devant un lac de montagne
Enseigner l'ordre "en avant" à son chien

Associer le "en avant" au nouvel équipement :

Avec son nouvel équipement sur le dos, votre chien va certainement rester à vos côtés au départ, par habitude. Si vous avez bien travaillé jusque là, et bien répéter l’ordre « en avant » quand était détaché et devant vous, alors il y a fort à parier qu’il l’aura mémorisé

Faites un premier test avec le chien détaché en lui disant uniquement « en avant ». Si votre chien se met à partir quelques pas devant vous, bravo, c’est que vous avez bien travaillé ! Recommencez cette fois-ci avec la longe dans les mains, ou reliée à votre ceinture dorsale. Il fera probablement quelques pas puis s’arrêtera en sentant la tension de la longe. Commencez alors à avancer, en répétant l’ordre, et en le félicitant dès qu’il se remet en mouvement. 

Au départ, même s’il ne fait que quelques pas, félicitez-le toujours, de manière très enjouée, quitte à faire des séances très courtes. Répétez ces séances souvent, même au cours d’une même promenade, en prolongeant la durée à chaque fois. Vous pouvez aussi varier l’exercice en mettant alternativement la longe et en l’enlevant, surtout si au départ votre chien répond mieux en liberté. 

N’hésitez pas à accélérer un peu le mouvement lors de l’apprentissage, pour dynamiser votre chien et lui donner envie d’avancer. Répéter souvent l’ordre « en avant » durant les premières sorties, et ne soyez pas timide dans vos félicitations !  A force de répétitions, votre chien comprendra le but de l’exercice et prendra également beaucoup de plaisir à ce nouveau genre de sortie. 

Votre chien à t-il l’habitude de vous tracter en randonnée ? Comment lui avez-vous appris ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.