Cyanobactéries et épillets : dangers de l'été pour nos chiens

En période estivale et lors d’épisodes de canicule certaines précautions s’imposent pour nos chiens. Cyanobactéries ou épillets, des dangers souvent invisibles au premier abord, aux risques pourtant non négligeables. Comment les repérer et comment les éviter ? Quels en sont les symptômes sur nos compagnons canins ? Voyons cela ensembles. 

Cyanobactéries et baignade chiens. Danger.

Les cyanobactéries

En été, certains dangers peuvent être invisibles pour nos chiens. « Algues bleues » ou « algues tueuses », les cyanobactéries sont des micro-organismes de couleur bleu-vert qui contaminent le plus souvent les eaux stagnantes, calmes et riches en nutriments. Lacs, étangs, rivières, mares… toutes les eaux peuvent être concernées, notamment en période de fortes chaleurs. 

Les chiens peuvent être contaminés par ingestion de l’eau ou contact de l’eau avec la peau. Quelques gorgées suffisent pour entraîner une intoxication pouvant être mortelle. Si le chien lèche son pelage mouillé, ou s’il joue avec des cailloux, galets ou bâtons en bord de rive, la contamination peut également se faire. 

Précautions à prendre : 

  • Éloignez votre animal de tout point d’eau présentant une couleur anormale (verdâtre, bleu-vert) et ne le laisser pas s’y abreuver. 
  • Soyez vigilants notamment en période estivales ou lors d’épisodes caniculaires. 
  • En cas de doute ou en voyage, consultez les recommandations de votre commune ou celle où vous allez en vacances. 
  • Rincez abondamment votre chien après une baignade. 
  • Faites en sorte qu’il ne se lèche pas avant d’avoir été rincé. 
Deux chiens se courent après dans l'eau avec un bâton
Cyanobactéries et baignade chiens

Si malgré tout votre chien s’est baigné ou a trempé les pattes dans une rivière, observez le bien durant les 6 heures suivantes, période d’incubation. Si l’un ou plusieurs des symptômes suivants apparaissent, consultez rapidement votre vétérinaire ou celui de votre lieu de vacances. 

Les symptômes d’une contamination aux cyanobactéries : 

  • Vomissements, 
  • Diarrhée hémorragique (présence de sang dans les selles)
  • Selles très noires
  • Abattement, léthargie, faiblesse 
  • Muqueuses pâles (gencives, paupières)
  • Muqueuses jaunes (ictère)
  • Muqueuses bleues (cyanosées)
  • État de choc
  • Hyper-salivation
  • Tremblements
  • Incapacité à se lever, se déplacer
  • Mouvements désordonnés (ataxie)
  • Crises de formes épileptiques
  • Difficulté à respirer, paralysie des muscles respiratoires
L’un ou plusieurs de ces symptômes constituent une urgence vétérinaire absolue ! 
Champs d'épillets
Épillets et cyanobactéries, les dangers de l'été pour nos chiens

Les épillets

L’épillet est un petit épis qui en séchant, se détache de sa tige et tombe, s’accrochant alors aux vêtements ou au poil de nos animaux. A cause de sa tige pointue et de ses barbules (filaments), l’épillet va alors progresser le long du poil pour s’infiltrer sous la peau, entre les orteils, dans la truffe ou les oreilles de nos compagnons canins. Il porte d’ailleurs à juste titre le nom de « voyageur » entre autres appellations telles que « folle avoine », « spiagou », « espigaou » et bien d’autres en fonction des régions. 

Toutes les graminées sont incriminées, en passant par le blé, l’avoine, l’orge des rats (très présent dans le sud de la France) et tout autre graine sèche. L’épillet progresse toujours dans le même sens, transperçant la peau et les tissus. Il peut ainsi arriver jusqu’aux organes, en passant par les voies respiratoires, l’appareil génital, ou toute surface de pelage.  

Symptômes : 

  • Les oreilles : le chien secoue la tête, qu’il garde penchée d’un côté. Il peut aussi replier son oreille vers l’arrière. L’épillet peut provoquer une otite, une infection et perforer le tympan, l’opération chirurgicale étant alors inévitable et urgente. 
  • Les narines : le chien éternue et renifle. Si on s’aperçoit tardivement du problème, des écoulements nasaux peuvent apparaître voir des saignements. 
  • L’œil : le chien se gratte, cligne de l’œil bien plus que d’ordinaire, ou le garde fermé, on peut parfois voir des suppuration. 
  • Les voies génitales (fourreau, vulve, anus, glandes anales) : le chien se lèche anormalement, fait « le traîneau », des écoulements purulents peuvent apparaître. 
  • La gueule : le chien se frotte le museau, mastique dans le vide, présente parfois des saignements. 
  • Entre les orteils ou sous la peau : le chien se lèche constamment au même endroit, pendant des heures. Comme l’épillet avance sous la peau, il peut se retrouver loin de l’endroit où il est entré. Des abcès peuvent se former. 
En cas d’observation d’un des symptômes, consultez sans attendre votre vétérinaire. 
Chien qui court dans un champs de blé
Les épillets un danger pour nos chiens.

Précautions à prendre : 

  • Éviter de laisser vos chiens gambader dans les hautes herbes, en particulier si elles sont sèches
  • Ne les laisser pas se rouler dans les herbes hautes ou les herbes fauchées ou séchées. S’ils le font, les inspecter immédiatement sans attendre le retour à la maison. 
  • Chaque jour, contrôlez vos animaux : entre les orteils, dans la gueule, la truffe, les yeux, sur les voies génitales et dans les oreilles. Et globalement sur tout leur corps

Votre chien a t-il déjà eu un épillet ? Connaissiez-vous les cyanobactéries ? Dites-le nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.