Votre chien a une peur panique des feux d’artifice, se cache durant les orages, stresse en entendant les coups de fusils de chasse ? Ou vous souhaitez habituer votre chiot aux sons du quotidien comme aux déflagrations ? Découvrez dans cet article comment habituer un chien aux bruits de détonation. 

Mon chien a peur des feux d'artifice
Mon chien a peur des feux d'artifice : comment l'aider à s'apaiser. Photo Pixabay.

Pourquoi un chien a peur de certains bruits

Certains de nos amis canins peuvent simplement sursauter en entendant un bruit nouveau, et se retourner dans sa direction, tout en restant sur place. Pour d’autres, la panique les envahie instantanément et le premier réflexe est de prendre la fuite

Cela peut se révéler dangereux en extérieur, car l’animal n’entendra plus les appels de son gardien ni ne verra ce qui l’entoure, au risque de traverser une route et de se faire renverser. 

En intérieur, le canidé cherchera un recoin où se camoufler, si tant est que toutes les portes et fenêtres sont bien fermées. Car même au sein de son foyer, il pourrait chercher à fuir. 

Voici les raisons pour lesquelles un chien peut avoir peur des bruits intenses : 

  • Manque de stimulations, en particulier auditives, à l’élevage : un chiot peu stimulé jusqu’à ses 8 semaines de vie sera plus propice aux réflexes de peur, 
  • Mauvaise imprégnation et sociabilisation à l’élevage : un chiot correctement imprégné et sociabilisé sera bien dans sa tête et ses coussinets, plus réfléchi, plus posé, plus à l’écoute de son futur gardien, 
  • Faible imprégnation à l’arrivée dans son nouveau clan familial : si ses nouveaux gardiens ne poursuivent pas le travail fait par l’éleveur, le chiot pourrit développer des craintes après ses 8 semaines de vie. En effet, à partir de cet âge il expérimente la peur, émotion qu’il ne connaissait pas auparavant. 
  • Un chien ne peut pas identifier l’origine du bruit : comme il ne sait pas d’où ça vient, il l’assimile automatiquement à un danger, 
  • Un chien ne peut pas non plus rationaliser : il ne sait pas que le bruit est temporaire, et ne peut donc pas s’apaiser en ce disant « c’est bientôt fini ». Même s’il a déjà vécu des orages et entendu d’autres feux d’artifice. 
Mon chien a peur de l'orage
Mon chien a peur des bruits retentissant : comment reconnaître ses signaux de stress. Photo Pixabay.

Pourquoi habituer un chien aux différents bruits

Un chien qui a peur se met lui-même en danger. Le hurlement du vent, les déflagrations de la foudre, les roulements du tonnerre, les détonations des feux d’artifice ou les coups de feux, seront pour lui autant d’éléments pour le faire paniquer. Et notre compagnon canin entrera alors dans ses réflexes de défense. Il pourrait donc : 

  • Fuir : c’est le premier instinct du chien qui a peur d’un bruit, car il ne le comprend pas, 
  • Faire Face : si le chien s’est réfugié dans un coin et que son gardien cherche à l’en faire sortir à tout prix, il pourrait se retrouver face à un chien tellement paniqué qu’il risquerait de mordre. 

Les deux autres réflexes de défense, Faire semblant et Figer, ne sont en général par utilisés par nos compagnons canins dans ce genre de situation. 

Il est donc important de bien connaître les codes canins afin de pouvoir communiquer aisément avec son toutou, quitte à émettre soi-même des signaux d’apaisement pour le détendre, sans le cajoler. 

Et, comme certains chiens peuvent exprimer leur peur par l’agressivité, il est également essentiel de savoir détecter quelle situation, bruits, conditions atmosphériques, mettent l’animal dans un état de panique. 

 
Habituer un chien aux bruits d’explosion c’est donc éviter : 
  • Les fugues
  • Les accidents (souvent liés aux fugues)
  • Le risque de morsure redirigée
  • La peur panique pour notre toutou, 
  • Le stress intense, mauvais pour sa santé. 
C’est donc avant tout pour son bien-être général qu’un chien doit être désensibilisé, mais aussi pour pouvoir l’emmener partout, et faire de beaux voyages avec lui. 
Comment rassurer un chien qui a peur
Comment réagir quand mon chien a peur des bruits, et comment le rassurer. Photo Pixabay.

Comment rassurer un chien qui a peur

Voyons tout d’abord ce qu’il faut éviter de faire lorsqu’un chien a peur : 

  • Le caresser, le réconforter : caresser un chien en état de peur, lui parler comme à un bébé, le prendre sur soi ou dans les bras, etc., équivaudrait à lui dire « oui tu as raison d’avoir peur, viens je te cajole mon pauv’ petit loulou ». Cela est donc tout à fait à proscrire. 
  • Lui crier dessus : hurler sur son chien pour lui dire de se calmer aurait l’effet totalement inverse, et ferait s’exposer au risque de morsures redirigées. 
  • Le forcer : à sortir de sa cachette, à vous accompagner aux feux d’artifice, à rester sous l’orage. 
En revanche nous pouvons : 
  • Ignorer l’animal : afin de lui montrer que tout est normal, l’ignorance est une bonne solution. Cela se passe en 3 points : ne pas parler au chien, ne pas le toucher, ne pas le regarder. 
  • Jeter négligemment de la nourriture au sol : bouts de saucisse, morceaux de fromage, friandises qui sentent fort, etc. Cela devrait détourner l’attention de votre chien. De plus, cela associe le bruit qui dérange votre chien à quelque chose de positif. Ainsi, si votre chien n’est pas déjà en état de peur panique, il pourrait finalement trouver ce son très intéressant, s’il obtient à chaque fois des découvertes gustatives alléchantes.  
  • Faire comme si tout était normal (car tout est normal) : vaquer à ses occupations habituelles, être sûr de soi. Cela permet aussi de ne pas tomber dans le pathos et le « OMG mon pauvre chien… ». Ceci tout en faisant laisser tomber au sol de petites quantités de nourriture comme vu précédemment. 
  • Dédramatiser : avec un chien très anxieux, il est possible d’utiliser la technique du YOUPI pour dédramatiser la situation, et ce, dès la première détonation ou le premier coup de tonnerre.  
  • Laisser le chien se mettre à un endroit qui le rassure : à la maison (en fermant portes et fenêtres pour ne pas permettre que son réflexe de défense « Fuir » s’enclenche), avec son panier dans un coin qu’il aime bien. 
Pourquoi et comment habituer un chien aux bruits d'explosion
Habituer un chien aux bruits d'explosion c'est s'assurer de son bien-être et le sécuriser. Photo Pixabay.

Quand commencer la désensibilisation aux bruits de son chien

Comme pour l’éducation canine,  il est primordial de désensibiliser le plus tôt possible son chien ou son chiot aux bruits du quotidien, comme aux bruits de déflagration. 

Nous avons vu dans de précédents articles l’importance de la sociabilisation et de l’imprégnation chez le chien. Si vous n’avez pas lu cet article, nous vous invitons à en prendre connaissance. 

Ainsi : 

  • Avec un chiot de moins de 16 semaines : avant cet âge les jeunes canidés sont encore en période d’imprégnation, ils « font les éponges » et absorbent ainsi toutes les nouveautés. Il est donc possible de leur faire découvrir un maximum de choses, y compris les feux d’artifice, les orages, les coups de feux, etc… C’est encore mieux si cela est fait avant ses 8 semaines à l’élevage, mais cela n’empêche pas de continuer les découvertes à l’adoption. C’est même fortement recommandé. 
  • Avec un chien qui a peur des bruits intenses : éviter de le trimbaler aux feux d’artifices, rentrer s’il commence à faire de l’orage lors d’une promenade, être vigilant en se baladant en période de chasse et garder son chien en longe ou en laisse. Il faudra alors faire de la désensibilisation graduelle, à la maison, comme nous l’expliquons ci-dessous. 

Comment habituer un chien aux bruits retentissants

Que cela soit avec un chiot, un jeune chien, ou un adulte, qu’ils présentent ou non déjà des peurs, voici 3 techniques pour les habituer aux bruits du quotidien comme aux sons d’explosion

1. Désensibilisation graduelle

La désensibilisation graduelle est utilisée pour permettre de limiter le stress du chien, et ainsi augmenter sa capacité d’attention envers son humain. Nous le rappelons, un chien en état de panique prendra la fuite sans être physiquement capable d’entendre ou de voir quoi que ce soit autour de lui, se mettant ainsi en danger. 

Le désensibiliser de manière progressive, en prenant vraiment le temps de faire les choses dans l’ordre, en douceur, c’est aussi le sécuriser, en plus de le faire se sentir mieux dans ses pattes

Pour cela, il est vraiment impératif de ne pas le brusquer, et la règle des 3D est là pour vous aider. Durée, Distance et Distraction seront donc les 3 maîtres mots de la désensibilisation graduelle. Nous y revenons plus bas.  

Un autre outil est disponible, créé spécialement pour vous par DogBnb. Il s’agit d’un fichier audio, contenant plus de 270 bruits du quotidien pour une durée de 2h45. Au programme : feux d’artifice, coups de feux, orage, tonnerre, tempête, vent, moto, sirènes (pompiers, ambulance, police, bateau), corne de brume, cris d’enfants, applaudissements, pleurs de bébés, bruits d’animaux, trains, métro, bruits de foule, etc… Vous pouvez l’obtenir au bas de cet article

Comment utiliser ce fichier audio : 

  • Commencez par le diffuser à votre chien à faible volume, tous les jours, tout en jouant avec lui et lui offrant des récompenses
  • Après 1 semaine ou plus en fonction de sa sensibilité, augmentez le volume progressivement chaque semaine. 
  • Si vous démarrez cette désensibilisation avec un chiot de 2 mois, vous pouvez lui laisser la totalité de l’audio à faible volume, puis de plus en plus fort jusqu’à un volume tolérable pour vous. 
  • Si vous démarrez cette désensibilisation avec un chien présentant déjà des peurs (feux d’artifice, orage, coups de feu, pétars…), restez avec lui pour jouer et le distraire, lui offrir des friandises. Diffusez l’audio quelques minutes par jour à faible volume. Puis, augmentez la durée de l’audio et son volume progressivement au fil des semaines. 
  • Utilisez la règle des 3D :
      • Distraction : proposez des distractions à votre compagnon canin : jeux, « YOUPI », friandises, jouets, … Ici la distraction est utilisée dans le sens inverse par rapport aux exercices d’éducation habituels : nous l’ajoutons pour détendre le chien, au lieu de l’ajouter pour s’assurer que le chien reste concentré malgré cela. 
      • Distance : tenez vous tout d’abord loin de la source du bruit (qu’il s’agisse de la bande son ou des feux d’artifice de votre commune). Progressivement, vous vous en rapprocherez. Les signes indiquant que votre chien est zen et peut s’approcher plus du bruit sont : il joue avec vous, il mange les friandises que vous lui donnez, il n’est pas en train de trembler ni en train d’haleter fortement, il est détendu (physiquement), il est facilement concentré avec vous, vous pouvez communiquer avec lui et lui demander des exercices d’éducation simples comme un assis avant de lui donner la récompense ou de lui jeter son jouet par exemple. 
      • Durée : diffusez quelques minutes de la bande son chaque jour, augmentez cette durée progressivement, jusqu’à pouvoir lui laisser toute la bande d’affilée. Respectez ses signaux, lisez ses codes et n’augmenter ce temps que si votre chien est zen. 

Agissez de même à chaque orage, coup de feux, coup de tonnerre, feux d’artifice, … : dès la première déflagration, jouez avec votre chien, lancez lui des friandises sur le sol (si les oreilles et les yeux sont « fermés » automatiquement dans la peur panique, l’odorat peut rester en éveil, et l’odeur d’une friandise très appétente pourrait créer le déclic pour votre toutou). 

2. Soutenir émotionnellement et physiquement le chien, de manière naturelle

En plus de la désensibilisation graduelle, il est possible d’aider nos chiens naturellement pour leur apporter un soutien émotionnel et physique supplémentaire : 

  • Lithothérapie : les pierres recommandées en cas de stress, de peur ou de phobie sont l’Agate, l’Aigue-Marine, la Cacédoine, l’Obsidienne Noire, la Tourmaline, …
  • Élixirs de minéraux : les élixirs recommandés en cas de peur panique sont Obsidienne et Puissance 7 (Roch Rose et Rescue en Fleurs de Bach). Voici un lien pour trouver des élixirs floraux ou de minéraux. 
  • Homéopathie : le Gelsemium permet d’apaiser le chien. Demandez conseils à votre vétérinaire homéopathe pour le dosage. Vous en trouverez en pharmacie. 
  • Reiki : quelques séances de Reiki peuvent apaiser votre chien, que cela soit après un événement traumatisant, ou avant pour rééquilibrer les énergies du corps de l’animal. Sur ce lien vous trouverez un maître Reiki avec une forte sensibilité pour les animaux et d’excellents résultats. 

3. Anticiper les événements

Quand l’été ou le Nouvel-An arrivent, nous savons pertinemment que des feux d’artifice vont être lancés. Quand l’orage menace, nous le savons aussi. Et si nous n’avons pas regardé la météo, notre chien peut aussi être un indicateur fiable : s’il a peur de l’orage, il sentira le changement de pression atmosphérique, l’humidité, l’électricité dans l’air. 

A nous donc d’anticiper, pour mettre nos chiens le plus à l’aise possible durant ces événements qui peuvent être traumatisants pour eux : 

  • Faire se dépenser le chien : avant la fête, les feux d’artifice, le début de la journée de chasse du secteur, l’orage, … il est bon de faire se dépenser notre ami canin. Après l’événement, faites le sortir aussi, afin qu’il puisse évacuer le stress emmagasiné et se changer les idées. 
  • Préparer des jouets et des friandises : pour le détendre et détourner son attention dès la première détonation. 
  • Sécuriser l’animal :
      • Lui mettre son collier avec la médaille comportant vos coordonnées, 
      • Le laisser à la maison
      • Fermer toutes les portes et fenêtres
      • Veiller à ce qu’il ne s’échappe pas si quelqu’un entre ou sort, 
      • Mettre son panier ou sa cage de transport dans un endroit où il se sent en sécurité, où il se cache habituellement dans le même genre de situation. 
  •  Rester zen : plus son gardien sera calme, et agira de manière naturelle, vaquera à ses occupations habituelles, plus le chien sera apte à se détendre. 

Vous savez à présent comment désensibiliser graduellement votre compagnon canin. Rappelez-vous : le plus important est de prendre son temps et de faire les choses progressivement

Votre toutou a t-il des peurs spécifiques, difficilement contrôlables ? Dites-le nous en commentaires et obtenez ci-dessous le fichier des sons de désensibilisation pour votre chien. 

Obtenez votre fichier audio pour désensibiliser votre chien

Suivez-nous sur les réseaux :

The following two tabs change content below.
Passionnée par les voyages accompagnée de ses chiens, Maorie est aussi coach en comportement animalier, spécialisée dans les troubles et thérapies comportementales en méthode positive. Fondatrice de dogbnb.fr, elle y propose des articles et conseils sur la santé, l’alimentation, l’éducation positive, les soins au naturel, le clicker training, les sports canins et bien sûr les voyages avec un chien. Dans un souhait de transmettre sa passion pour les chiens et ses connaissances sur le terrain, elle anime également un groupe Facebook dont la belle communauté partage également ses voyages et son amour des chiens au quotidien.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.