Les chiens savent tous nager d'instinct. Fausse croyance numéro 1.

Depuis toujours on entend que tous les chiens savent nager d’instinct. Mais alors, pourquoi certains se noient-ils ?… Cette vieille rengaine fait partie d’une des (nombreuses) idées reçues sur les chiens. En effet, tous les chiens n’ont pas d’aptitude naturelle à la nage. Ni même le goût de se jeter à l’eau, ou simplement tremper les pattes dans une rivière ou une flaque. A l’opposé, certains chiens vouent une passion pour l’eau, et la moindre occasion est toujours bonne pour se mouiller, même dans une marre de boue. Alors avant de partir en vacances au bord de l’eau avec son chien, comment savoir s’il sait nager instinctivement ? Comment lui apprendre s’il ne sait pas ? Voyons cela plus en détail dans la suite de l’article.

deux chiens nagent avec une balle
Setter Irlandais en train de nager

La nage et les races de chiens

Certaines races ont plus de prédispositions à la nage que d’autres. L’exemple le plus connu étant le Labrador ou le Golden Retriever, que l’on voit souvent patauger partout. Y compris dans des endroits que l’on préférerait qu’ils évitent ! 

Dans la grande majorité des cas, on constatera que les chiens d’eau (pure race ou croisés) ont cette faculté naturelle à la nage, et apprécient l’eau. En plus des deux précédentes, on peut donc citer les races suivantes. 

Les races de chiens prédisposées à la nage :

  • Le Lagotto Romagnolo
  • Le Chien d’eau Portugais
  • Le Chien d’eau Américain
  • Le Chien d’eau Espagnol
  • Le Chien d’eau Frison
  • Le Cocker (anglais et américain)
  • Le Barbet
  • Le Springer Anglais
  • Le Retriever de la Nouvelle-écosse
  • Etc… 

Ces races de chiens, dits « chiens rapporteurs de gibier – chiens leveurs de gibier – chiens d’eau », appartiennent au groupe VIII selon le classement des races de la Société Centrale Canine.  Élevés depuis toujours pour la chasse et notamment pour le gibier d’eau, ces chiens gardent souvent cet instinct naturel à la nage et cet attrait pour l’eau. La plupart d’entre eux n’auront donc aucun problème pour nager. 

chien labrador qui nage avec un jouet dans la gueule
L'eau, la passion du Labrador

D’autres races possèdent ces mêmes facultés, on peut citer par exemple : 

  • le Terre-Neuve, chien élevé et entraîné pour le sauvetage en mer. Il fait pourtant partie du groupe II : « chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes – Chiens de Montagne et de Bouvier Suisses et autre races ». Son poil imperméable, ses pattes palmées et son caractère en font un sauveteur en mer idéal. 
  • Le Landseer (groupe II)
  • Le Setter Irlandais (groupe VII) 
 Comme vous le voyez,  le « groupe » ne fait pas tout, et certains chiens, autres que les chiens d’eau, peuvent aimer nager. Pour autant, cela ne veut pas dire que tous les chiens des races citées vont forcément adorer l’eau et savoir nager d’instinct. Tout peut aussi dépendre de leurs conditions de vie, d’élevage, de la confiance qu’ils ont en eux et en leur  gardien humain et de leurs expériences passées avec l’eau. Aussi, restez prudent. 

Et petite parenthèse, non, jeter un chien à l’eau « pour voir ce qu’il fait » ou parce que « ça va lui apprendre à nager » n’est ni drôle pour lui, ni pédagogue. Dans le moins pire des cas il sera dégoûté à vie de l’eau, et dans le pire il risque la noyade. Et ce qui est sûr c’est que la confiance qu’il portait à ses gardiens humains sera sérieusement ébranlée. 

Les races de chiens sans aptitude naturelle à la nage :

D’autres races quant à elles ne sont pas du tout prédisposées à la nage. On peut citer le Carlin, les Bouledogues Anglais et Français, le Shi-Tsu, le Cavalier King Charles, et toute autre race brachycéphale. 

Les chiens de races brachycéphales présentes des museaux courts,  avec des crânes plus larges que longs. Cela peut rendre leur respiration délicate car cela s’accompagne souvent d’anomalies héréditaires telles que la sténose (narines trop fermées) et des cavités nasales réduites. De plus, ces races sont souvent de corpulence plutôt carrées, avec une forte ossature, et de petites pattes. Tout ceci ne rendant pas la nage évidente… 

Ainsi, dès que ces chiens s’éloignent du bord et ne touchent plus le fond de l’eau, ils vont avoir tendance à couler à pic. Il faut donc être très prudent en abordant les cours d’eau ou les plages, rester près de son chien, et si vous souhaitez qu’il vous accompagne dans des sports nautiques, il sera impératif de lui apprendre à nager, avec les précautions qui s’imposent et que nous verront plus bas. 

 

chien Carlin les pattes dans l'eau face à un Labrador
Carlin VS Labrador. Qui nage le mieux ? 😉

Les races de chiens qui peuvent apprendre la nage :

Mais alors,  est-ce que toutes les races de chiens peuvent apprendre à nager ? Nous aurions tendance à répondre oui, et non. Oui, dans le cadre d’un apprentissage surveillé et avec un équipement adéquatEt non, car cela peut fortement dépendre du caractère du chien et de ses expériences vécues avec l’eau. 

On ne peut faire aucune généralité, car l’acquis peut prendre le pas sur l’inné. Ainsi, même un chien d’eau qui a eu des parents qui adoraient nager, pourra refuser de s’approcher d’une flaque s’il a eu petit une mauvaise expérience avec l’eau, et que rien n’aura été fait ensuite pour le réhabituer. 

Donc avant d’emmener votre chien surfer aux Maldives, assurez-vous qu’il sache bien nager et surtout, qu’il aime ça ! 😉 

Comment apprendre à nager à son chien

Dans un premier temps, il est très important de savoir que les chiens manquent souvent de conscience de leur train arrière. Sur terre, ils vont bouger naturellement, mais sans forcément se rendre compte de leur longueur (les verres renversés sur les tables basses par un battement de queue ou un demi-tour impromptu ça vous parle ?). Alors que dans l’eau, ils auront tendance à se figer, battre des pattes avant en essayant de maintenir la tête hors de l’eau, mais sans bouger les pattes postérieures. S’ensuit inévitablement un train arrière qui coule, des pattes avant qui remontent alors à la surface provocant de fortes éclaboussures, le chien tentant désespérément de maintenir son nez hors de l’eau. 

Si vous constatez cela sur votre chien : il est temps de lui apprendre à nager. Car seul, il va continuer à s’éclabousser, paniquer, et ne jamais apprendre à prendre la bonne posture pour la nage. Alors comment procéder ? 

Pour les deux techniques que nous verrons ici, il est important d’être dans l’eau avec son chien, à un endroit où vous, vous avez pieds

1ère technique pour apprendre à nager à son chien :

Laissez tout d’abord votre chien là où il a pattes, et encouragez-le à vous accompagner un peu plus loin. Restez à côté de lui, et mettez une main sous lui, entre les pattes arrières

Pourquoi faire cela ? La position idéale du chien quand il nage, est une posture très horizontale. Il aura donc besoin pour cela de mettre son dos bien à plat à la surface de l’eau. Comme nous l’avons vu, ce n’est pas évident pour lui car il n’a pas forcément conscience de son arrière-main, et ne va donc pas forcément mouvoir ses postérieurs, ou tout du moins, il les allongera moins que ses antérieurs, limitant ainsi son mouvement. Le dos ne peut donc pas remonter à la surface, et les muscles des épaules tirent fort pour essayer de rester à la surface. A vous donc de l’aider à monter son dos en posant une main sous lui. Non pas sous son vendre, car cela sera moins confortable pour lui et la peau y est plus souple, mais bien entre les postérieurs, pour faire remonter ses hanches à la surface

A cette étape vous allez voir si votre chien commence à allonger le mouvement de ses pattes arrières ou non. S’il ne le fait pas, vous pouvez encourager son mouvement avec un jouet que vous agiterez devant son museau avec votre autre main. Vous comprenez maintenant pourquoi vous devez avoir pieds. 😉 Votre chien devrait essayer d’accélérer pour attraper son joujou favori. 

chien en train de nager vu de sous la surface de l'eau
Mon jeune chien en train de nager

Et, si le mouvement de ses postérieurs ne vous convainc toujours pas, il est temps de passer à la deuxième technique d’apprentissage de la nage : 

2ème technique pour apprendre à nager à son chien :

Vous avez testé la première technique et votre chien ne bouge toujours pas ses postérieurs, ou il ne semble toujours pas à l’aise, et vous préférez une sécurité supplémentaire. Vous avez raison, de toute façon ça servira toujours. 😉 

Cette deuxième technique suppose l’utilisation d’un gilet de sauvetage pour chien, aussi appelé gilet de flottaison. Il en existe différents modèles, dont celui de Ruffwear, celui de Julius K9, celui de Trixie et celui pour lequel nous avons opté mes chiens et moi : celui de Ezydog (le même modèle existe en version « micro » pour les petits chiens). 

(Aucun lien n’est un lien d’affiliation). 

Chien sur les rochers avec un gilet de flottaison sur lui
Luck prêt à aller dans l'eau avec son gilet de flottaison Ezydog

Le gilet de flottaison pour chien

Avant de choisir un gilet de flottaison, prenez bien les mesures de votre chien, et reportez-vous à nos précédents articles : 10 étapes pour bien choisir le harnais de son chien et 4 types de harnais pour chien actif

Une fois le gilet de flottaison sur le dos du chien (oui il se peut qu’il trouve cela bizarre au premier abord, mais il s’y fera vite, ces équipements étant faits pour ne pas gêner les mouvements du chien), il est temps de retourner à l’eau, en suivant les mêmes étapes que pour la première technique d’apprentissage de la nage. Restez où vous avez pieds, et surtout laissez retourner votre chien sur la rive s’il en exprime le besoin. En le contraignant à rester près de vous pour qu’il nage, il risque de s’affoler et ne plus jamais vouloir revenir à l’eau avec vous. 

Le gilet de sauvetage pour chien présente plusieurs avantages. En premier, il met le chien dans la posture idéale pour la nage, en remontant son dos à la surface. Cela vous permet également d’avoir les mains libres, et ainsi de pouvoir prendre les postérieurs de votre chien dans les mains et leur faire faire gentiment des petits moulinets sous l’eau. Cela permettra à votre chien de prendre conscience que oui, il à des pattes arrières, et oui, elles sont super utiles même dans l’eau ! 

Petite mise en garde : dans de très rares cas, le chien, dans l’eau avec le gilet de flottaison sur lui, pourra « faire le tonneau » en ramenant ses 4 pattes sous lui et se laisser flotter, figé. Cela étant certes très drôle à voir, le chien tanguant au rythme de l’eau comme un tonneau ballotté par les flots, cela n’aide cependant pas à l’apprentissage de la nage. Dans ce cas de figure, l’astuce « jouet agité sous le nez du chien » fonctionne en général très bien. Et, pour les plus réticents, une friandise qui sent bien bon peut aussi faire son effet. 😉 Une fois les pattes avant en mouvement pour attraper le jouet ou la friandise, vous aurez alors les mains libres pour lui faire faire le mouvement des pattes postérieures. 

Le gilet de flottaison présente un autre avantage : comme il met le dos du chien bien droit, les pattes avant restent bien sous l’eau, ne provocant pas d’éclaboussures, ce qui sera un facteur de stress en moins pour votre chien. 

L’apprentissage de la nage avec la technique du gilet de sauvetage peut être très rapide. En effet nous avons eu le cas de figure avec une chienne Berger Australien n’aimant pas du tout l’eau, alors que ce sont des chiens qui l’apprécient plutôt en règle générale. Après un seul essai avec le gilet de flottaison, elle avait « compris le truc » et nageait parfaitement, allant même jusqu’à sauter du ponton. Il lui manquait donc simplement un déclencheur, pour qu’elle comprenne la bonne posture à prendre et soit enjouée à l’idée d’aller rejoindre ses copains dans l’eau. 

Donc, si votre chien ne sait pas nager, prenez bien le temps de lui apprendre et de faire plusieurs tentatives où il nagera seul sans votre aide. Surtout si vous prévoyez un voyage au bord de l’eau avec lui. S’il n’est toujours pas rassuré, laissez-lui le gilet de flottaison. Et si vous pratiquez des sports d’eau avec lui (kayak, Stand Up Paddle…), ou si vous allez vous baigner en eaux vives, ou le courant peut parfois être fort, le gilet de sauvetage pour votre chien est vivement recommandé. 

Et votre chien ? Sait-il nager d’instinct ou avez-vous dû lui apprendre ? Quel sport d’eau pratiquez-vous avec lui ? Racontez-nous en commentaires ! 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.