Le B.A.T

Le B.A.T ou « Behaviour Adjustement Training » est une technique d’éducation positive qui permet au chien de diminuer sa réactivité (peur, agressivité…) grâce à l’analyse de son environnement. En français, le B.A.T signifie « entraînement et ajustement du comportement ». Comment l’utiliser pour un chien présentant des peurs ? 

peur chien
La technique du B.A.T pour gérer les peurs du chien

Analyse et récompense fonctionnelles

Lorsque nous utilisons le B.A.T, nous parlons d’analyse fonctionnelle et de récompense fonctionnelle :

  • Analyse fonctionnelle : comprendre ce qui, dans son environnement, fait déclencher un comportement au chien. 
  • Récompense fonctionnelle : comportement du chien qui lui apporte du réconfort dans une situation et un environnement donné. 

 Si on schématise l’analyse fonctionnelle, cela donne : 

Environnement => comportement => récompense : l‘environnement entraîne un comportement qui entraîne une récompense fonctionnelle pour le chien. 

Donc, en réalisant pourquoi la récompense a été entraînée par le comportement lui même entraîné par l’environnement du chien, nous réalisons une analyse fonctionnelle. C’est la base du B.A.T. 

Exemples : 

  • Le chien voit une croquette : sa récompense fonctionnelle est de la manger. 
  • Le chien voit un animal qui court (chat ou écureuil) : sa récompense fonctionnelle est de lui courir après. 
  • Le chien voit quelque chose qui lui fait peur : sa récompense fonctionnelle est  de mettre de la distance avec le déclencheur de sa peur, en utilisant un des 4 F des réflexes de défense : Faire semblant, Figer, Fuir, Faire Face. 

Le B.A.T peut donc être utilisé pour entraîner et ajuster le comportement d’un chien présentant des peurs. Mais cette technique peut aussi être employée pour des chiens ambivalents, c’est à dire des chiens pour qui toute émotion trop vive va engendrer des gémissements de douleur psychologique. Par exemple, un chien qui gémit de joie, de surprise, d’envie, et bien sûr de peur. 

Voici plusieurs vidéos pour illustrer quelques émotions vives du chien : 

peur chien
La technique du B.A.T pour gérer les peurs du chien

Résoudre les problèmes liés à la peur grâce au B.A.T

Lorsqu’un chien présente des peurs, nous avons vu qu’il va utiliser ses réflexes de défense : Faire semblant, Figer, Fuir ou Faire face. Pour résoudre les problèmes qui peuvent en découler (stress, fugue, grondements, morsure, etc…), nous pouvons utiliser la technique du B.A.T. 

Les étapes du B.A.T : 

  1. Réaliser l’analyse fonctionnelle : comprendre ce qui dans l’environnement du chien lui fait déclencher l’un ou plusieurs de ses réflexes de défense. Puis trouver quelle serait sa récompense fonctionnelle face à ce comportement. Il est donc important d’observer attentivement son chien pour connaître sa réaction face aux situations qui lui font peur, et ce qui le soulagerait de cette peur. 
  2. Positionner le déclencheur de la peur à bonne distance : le déclencheur de la peur de notre chien devra tout d’abord se trouver au-delà de sa zone d’évitementafin qu’il puisse rester maître de lui même et surtout de ses émotions, pour ne pas déclencher ses réflexes de défense. 
  3. Attendre que notre chien donne un ou plusieurs codes canins montrant qu’il est apaisé : dès que le chien décroche son regard du déclencheur de sa peur, par exemple en détournant la tête, se léchant la truffe, nous regardant, en détendant sa laisse, en s’asseyant, etc… 
  4. Utiliser immédiatement un marqueur : ce peut être un clicker, un « ouiiii », ou un autre son toujours identique. Cela renforcera le bon comportement du chien, celui que nous souhaitons garder. 
  5. Donner au chien sa récompense fonctionnelle : dans les cas de peurs, la récompense fonctionnelle du chien est généralement de mettre de la distance entre lui et le déclencheur de sa peur. Il suffira donc d’éloigner notre chien en laisse détendue (sans tirer) de ce qui a déclenché sa peur. 
  6. Renforcer par une récompense bonus : cette récompense est optionnelle puisque le chien a déjà eu sa récompense fonctionnelle. Mais nous pouvons ajouter n’importe quels « bonbons » que le chien aime : jeux, friandises, caresses… 
  7. Recommencer en utilisant la règle des 3D : recommencer l’exercice jusqu’à ce que le chien réduise sa zone de confort. Il est important de travailler très progressivement, avec les 3D, et de finir l’exercice uniquement lorsque notre chien se sent bien, dans sa zone de confort, sans brûler les étapes. 

Quand utiliser la technique du B.A.T

  • Lorsque l’on connaît la récompense fonctionnelle du chien. 
  • Lorsque cette récompense fonctionnelle est contrôlable et quantifiable. 
  • Lorsque, dans la vie quotidienne du chien, un autre comportement lui apportera la même récompense fonctionnelle.

Exemple : un chien à peur des autres chiens, et utilise son réflexe de défense «Faire face». Sa récompense fonctionnelle est l’éloignement de son déclencheur. Loin de lui il ne se sent pas menacé. 

peur chien
La technique du B.A.T pour gérer les peurs du chien

Les étapes du B.A.T avec un exemple concrêt

Un chien prénommé Pilou a peur des autres chiens. Dès qu’il en voit un qui se rapproche, il fige, sa respiration s’accélère, ses pupilles se dilatent, il tend sa laisse et ses muscles se tendent. L’autre jour, il a essayé de Fuir mais comme il était en laisse, il n’a eu d’autres choix que Faire Face à son adversaire et a commencé à grogner et japper en tirant sur sa laisse, comme pour le mordre. Pourtant l’autre chien n’avait rien fait, il était en promenade et il croisait juste la route de Pilou. 

  1. Analyse fonctionnelle : nous comprenons que ce qui, dans l’environnement de Pilou, lui fait déclencher ses réflexes de défense, est l’arrivée d’un autre chien dans sa zone critique. Sa récompense fonctionnelle est de chercher à éloigner cet « intrus ». Son réflexe de défense sera « Faire Face ». 
  2. Positionner le déclencheur de la peur à bonne distance : nous pourrons donc travailler cette peur en mettant un autre chien au-delà de la zone d’évitement de Pilou, afin qu’il puisse rester maître de lui même et surtout de ses émotions, et ne pas déclencher ses réflexes de défense. En laisse détendue, s’assurer que Pilou garde une respiration calme, et des pupilles non dilatées. L’autre chien étant loin de lui et immobile. Pour cela, notre chien « leurre » devra être un chien bien dans ses pattes, capables de se maîtriser et de rester à l’écoute de son gardien. 
  3. Attendre que Pilou donne un ou plusieurs codes canins montrant qu’il est apaisé : dès que Pilou décroche son regard de l’autre chien, par exemple en détournant la tête, se léchant la truffe, nous regardant, en détendant sa laisse, en s’asseyant, etc… 
  4. Utiliser immédiatement un marqueur : cliquer immédiatement Pilou lorsqu’il présente l’un des signaux d’apaisement vu ci-dessus, pour renforcer son comportement, celui que nous voulons garder c’est à dire d’être apaisé. 
  5. Donner au chien sa récompense fonctionnelle : s’éloigner de notre chien « leurre » immédiatement,  en attirant l’attention de Pilou en l’appelant par son prénom, ou par un son (du type de celui que l’on fait pour appeler un chat) ou en secouant la laisse sans la tirer.  
  6. Renforcer Pilou par une récompense bonus : donner l’un de ses « bonbons » favoris à Pilou : caresses, friandises, jouet, etc… 
  7. Recommencer en utilisant la règle des 3D : recommencer l’exercice en rapprochant progressivement l’autre chien pour lui faire franchir la zone critique de Pilou. En travaillant très progressivement, jusqu’à ce que Pilou réduise la distance à laquelle il accepte un chien autour de lui. Le but est que sa zone de confort devienne plus petite, plus proche de lui, afin qu’il accepte à terme de croiser un chien à faible distance, même un chien en mouvement. 

Plus nous laisserons un chien avoir peur de quelque chose, plus nous prenons le risque que sa zone de confort et sa zone d’évitement soient grandes. En travaillant avec le B.A.T, nous pouvons réduire ses zones graduellement en renforcement de manière positive tous les bons comportements de notre chien. 

Avec le temps, notre chien sera de plus en plus apte à s’adapter au type de situations qui lui font peur. Il pourra réduire très progressivement sa zone de confort, saura gérer ses émotions et communiquer avec son gardien humain. 

Il en va de même pour toutes situations de peurs : autre chien, humain, autre animal, aspirateur, etc… 

chien peur
La technique du B.A.T pour gérer les peurs du chien

Votre chien présente t-il certaines peurs problématiques pour vous ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.