Mon chien baille, c'est qu'il s'ennuie. Mythe ou réalité ?

Voir son chien bailler peut fréquemment arriver. Mais tous les bâillements ne signifient pas la même chose. D’ailleurs, en observant nos chiens, on peut remarquer qu’ils vont bailler dans des situations extrêmement différentes les unes des autres. Alors, au quotidien ou en voyage avec son chien, comment différencier ces bâillements et leurs significations pour mieux comprendre son chien ? Et comment réagir en fonction des situations ? 

Chien en train de bailler
Bâillement du chien, un des codes canins

Le bâillement chez le chien :

Quelles soient physiques ou émotionnelles, les significations du bâillement chez le chien peuvent énormément varier en fonction des situations. Partie intégrante des codes canins, le bâillement est un mode de communication très fréquemment employé par nos canidés. Mais que peut-il bien vouloir dire ? Quelques exemples : 

Les différentes significations du bâillement chez le chien :

  • Réveil : au lever, le chien s’étire et baille, comme nous. 
  • Fatigue : au coucher, ou après une activité intense et avant une sieste, le chien peut bailler parce qu’il est fatigué. 
  • Situations d’inconfort : lorsqu’un chien se sent menacé, ou mal à l’aise face à telle ou telle situation, il va bailler pour montrer qu’il n’est pas serein. C’est l’un de ses signaux d’apaisement
  • Bien-être : à l’inverse, un chien qui se sent confortable, relax, peut aussi se mettre à bailler. 
  • Maladie : certains bâillements, répétitifs, peuvent être le signal d’alarme de certaines pathologies.  

Donc beaucoup de significations différentes pour un seul acte : bailler. Comment les comprendre ? Concernant le bâillement du réveil et de fatigue, cela reste assez compréhensible, puisque ce sont des codes que les humains utilisent aussi, donc facilement identifiables. Mais qu’en est-il des autres ? 

Chien en train de bailler
Bâillement du chien, un des codes canins

Les situations d'inconfort pour lesquelles le chien peut bailler :

Certaines situations peuvent être vécues difficilement par un chien, qui va alors user de différents codes montrant son inconfort. Ces codes, appelés  « signaux d’apaisement » sont nombreux, et le fait de bailler est l’un d’entre eux. Quelques situations d’inconfort : 

  • Une rencontre avec un autre chien un peu trop entreprenant : un chien un peu réservé ou peu sûr de lui se sentira menacé par un congénère un peu énergique, qui aura tendance à lui foncer dessus lors de la première rencontre, sans tenir compte des codes canins et des « bonnes manières » de se présenter entre canidés. 
  • Une rencontre avec une personne étrangère : un chien peut se sentir mal à l’aise devant des personnes étrangères. Les statures, les odeurs, les accessoires (chapeau, canne, fauteuil roulant, barbe, lunettes, casque, gants, uniformes, etc…) peuvent être déstabilisant pour le chien qui, s’il a mal été imprégné avant l’âge de ses 4 mois, considérera ses personnes comme de nouvelles « espèces animales ». 
  • Des caresses non souhaitées par le chien, ou mal faites : les chiens n’ayant pas les mêmes codes que nous pour communiquer, les grandes embrassades et le fait de s’enlacer ne font pas partie de leurs habitudes. Aussi, une caresse sur la tête un peu trop directe peut mettre le chien mal à l’aise, tout comme un câlin au sens où l’humain l’entend, en enlaçant son cou, pourra être très mal vécu par le chien. 
  • Un individu trop autoritaire ou des exercices d’éducation trop brutaux : une personne trop brusque, qui crie, fait de grands gestes, exige un exercice sans s’assurer de la bonne compréhension du chien, pourra mettre le chien dans une grande situation d’inconfort. 
  • Une incompréhension : de même, si le chien ne comprend pas ce qu’on attend de lui, que ce soit lors d’un exercice d’éducation, lors d’un passage délicat en randonnée, ou lors de n’importe quelle situation nouvelle, il pourra montrer son interrogation par un bâillement. 
  • Une visite chez le vétérinaire : entre les odeurs des autres chiens, des produits vétérinaires et la manipulation par une personne en blouse blanche, la visite vétérinaire n’est que rarement considéré par le chien comme une partie de plaisir. 
  • Les situations de conflits (entre congénères ou entre humains) : les chamailleries, les personnes qui chahutent, qui crient, les scènes de ménage, peuvent rendre le chien mal à l’aise, tout comme des disputes entre ses congénères, si le chien est du genre à rester en retrait. 
  • La frustration, l’impatience : il a faim, il veut jouer, mais les croquettes ou la  balle n’arrivent pas assez vite ? Le jeu est terminé contre son gré ? Le chien peut manifester son impatience ou sa frustration par le bâillement. 
Toutes ses situations peuvent amener un chien à bâiller. Dans ce genre de cas, il est important de prendre en considération les besoins du chien, de tenir compte de son mal-être et de le mettre à l’écart de la situation qui lui procure de l’inconfort.  
Husky couché dans la neige en train de bailler
Bâillement du chien, un des codes canins

Les bâillements à répétition signes d'alarme chez le chien :

Bailler peut aussi avoir d’autres significations, encore plus alarmantes que lors d’une situation de stress. En effet, si le chien à tendance à bailler de manière continue ou répétitive, cela n’est pas à prendre à la légère et nécessite une consultation vétérinaire. En effet, certaines pathologies comportementales ou physiologiques peuvent être révélées par ce genre de bâillements constants, par exemple : 

  • Lésions du système nerveux
  • Troubles hormonaux
  • Syndrôme HS/HA
  • Suite de médication 
Parlez-en avec votre vétérinaire si vous constatez que votre chien baille sans arrêt. 

Le bâillement de bien-être chez le chien :

Pour terminer sur une note plus cool, le bâillement du chien peut aussi être synonyme de bien-être. Couché contre son gardien humain ou dans son panier bien confortable, allongé au soleil dans l’herbe, après un moment de jeu avec un autre copain canin, un chien peut manifester son calme et son bien-être en baillant. Dans ce cas là, il y a fort à parier que son gardien humain sera aussi dans un état de sérénité, et vous n’aurez donc aucun mal à voir que ce bâillement de votre loulou est à prendre avec zénitude. 😉 

Comme vous le voyez, le chien ne baille pas par ennui, mais dans beaucoup d’autres situations. Et vous, avez-vous remarqué dans quelles situations votre chien baille le plus souvent ? Dites-le nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.