Enseigner le stop à distance à son chien

Le stop à distance est l’ordre de sécurité par excellence. Indispensable, il a autant son importance, voir plus, qu’un « assis », « couché » ou un « reste ». Utile dans de nombreuses situations, il fait partie des apprentissages à inculquer à votre chien dès que possible. Que ce soit en randonnée, en vacances ou à la maison, le stop à distance vous servira toujours, probablement chaque jour de la vie du chien. Nous avons déjà vu comment enseigner le « en avant » à son chien en randonnée. Voyons comment enseigner le « stop » à distance à son chien

Chien assis au milieu d'un chemin
Apprendre le stop à distance à son chien

Pourquoi apprendre à son chien le stop à distance :

A partir du moment où votre chien connaît le « assis » il peut commencer à apprendre le « stop ». Au départ, le « assis » sera d’ailleurs associé à cet nouvelle action, se stopper, car il permet de fixer le chien à un endroit. Cette demande à tout d’abord une utilité de sécurité, mais est également canalisatrice d’énergie chez le chien. 

Les circonstances pour lesquelles le stop à distance est indispensable :

  • Pour arrêter son chien avant de traverser une route : et lui apprendre à être attentif à son environnement. 
  • Pour stopper son chien en croisant des vélos, promeneurs, joggeurs : ceci peut être utile pour apprendre à un chien à se canaliser, notamment s’il a beaucoup de prédation
  • Pour croiser d’autres chiens en laisse : comme il vaut mieux éviter de présenter des chiens attachés, ceci permet de croiser d’autres canidés dans le calme. 
  • Pour stopper son chien lorsqu’il est détaché et qu’un véhicule arrive : très utile sur les routes et chemins de campagne, ou encore en forêt au passage de Quads ou motos de cross. C’est en utilisant cet ordre en pleine action qu’on comprend l’importance de son rôle sécuritaire. 
  • Pour arrêter un jeu : qu’il soit intra-spécifique (entre chiens) ou inter-spécifique (entre humain et chien, entre chien et chat…), le jeu peut parfois dégénérer quand le canidé monte en excitation. Il est important de pouvoir l’arrêter à certains moments. 
  • Pour stopper une course poursuite : si le chien sent une piste ou voit un lièvre débouler devant lui en randonnée, il est possible que son réflexe de poursuite s’enclenche. Lui demander rapidement un « stop » permet d’éviter de le perdre en forêt ou l’attendre pendant des heures. Sans compter les risques de chutes en montagne. 
  • Pour empêcher l’accès à certaines pièces : à la maison, il se peut que vous ne souhaitiez pas que votre chien entre dans certaines pièces, comme votre chambre ou la cuisine par exemple. Le « stop » indiquera à votre chien la limite à ne pas franchir, par exemple le seuil de la porte. 
  • Pour qu’il vous attende en randonnée : en montée, le chien va souvent plus vite que nous. Lui demander un stop afin qu’il vous attende peut être utile si vous aimez avoir votre chien toujours sous les yeux et s’il a tendance à rapidement s’éloigner. 
Comme vous le voyez, le stop a son utilité dans bien des situations. 
Chien assis dans un pré
Apprendre le stop à distance à son chien

Équipement nécessaire pour apprendre le stop à distance à son chien :

L’apprentissage du stop à distance nécessite un peu d’accessoires, que vous avez déjà probablement chez vous : 

  • Un harnais pour votre chien : il est préférable au collier, surtout au départ quand on travaille avec le chien en laisse. 
  • Une laisse : si vous avez une laisse avec 3 points d’attache c’est encore mieux, elle vous permettra de travailler la distance progressivement avant le passage en longe. 
  • Une longe de 5 à 10 mètres : pour ajouter de la distance en gardant de la sécurité
  • De la patience : pas besoin de vous faire un dessin. 😉 

Choisir la longe :

En éducation canine, une longe de 5 mètres et une de 10 mètres sont amplement suffisantes. En dessous de 3 mètres, ce sont des laisses, au delà de 10 mètres, elles deviennent trop encombrantes. 

Préférez une longe en matière antidérapante. Confortable, elle évitera de vous échauffer les mains ou de vous obligez à porter des gants. Par exemple, les longes d’escalade disponibles au mètre dans les magasins de sport ne sont pas recommandées. 

Question couleur, une longe de couleur vive sera plus visible, surtout quand on la laisse au sol pour s’éloigner un peu plus. Si votre chien « quitte » l’exercice en partant à l’opposé, ou si une voiture ou autre arrive, cela vous permettra de bien la voir afin de poser le pied dessus. Pensez à y faire quelques nœuds tous les 1,5 mètres environ de façon à ce que la longe bloque sous votre chaussure. 

Voici une sélection de longes : 

(Aucun lien n’est un lien d’affiliation)
Berger Allemand assis au milieu d'un pont
Enseigner le stop à distance à son chien

Comment enseigner le stop à distance à son chien en 5 étapes

Comme le disait si bien Jean de La Fontaine dans l’une de ses fables : « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». Qui dit apprentissage d’un nouveau mot dit patience. Surtout pour qui veut des résultats rapides. Et oui, cela peut paraître paradoxale, et pourtant ça marche. En prenant le temps de ne pas brûler les étapes, on arrive à des résultats rapides et efficaces dans le temps. 

En éducation canine positive, on utilise donc la règle des 3D : Durée, Distance, Distraction. Cela demande de la constance mais aussi une grande observation de son chien. Et surtout, la volonté de faire moins alors qu’on voudrait faire plus. En effet, dans le cas du stop à distance, si votre chien parvient très bien à réaliser l’exercice à 4 mètres de distance, mais qu’il n’y parvient plus à 5 mètres, il ne faudra pas hésiter à réduire la distance qui vous sépare pour revenir à 4 mètres, puis 4,5 mètres, puis continuer à augmenter progressivement. 

Chien assis dans un pré devant une montagne
Enseigner le stop à distance à son chien

Etape 1 : Habituer son chien au nouveau mot "stop" :

Pour commencer, il faudra habituer votre chien à l’ordre verbal « stop ». Comme pour le « en avant » on fonctionne par association. Partons du postulat que votre chien connaît déjà le « assis ». 

A chaque sortie en laisse, en le faisant marcher à vos côtés, commencez par lui demander un « stop » immédiatement suivi d’un « assis ». Ce qui donnera un genre de « StopAssis » tout attaché en prononçant un « stop » ferme (ce qui ne veut certainement pas dire en criant, mais juste en appuyant le mot) puis un « assis » en insistant surtout sur le « a »

Le but ? Que votre chien s’asseye directement après avoir entendu le « stop ». Au fil des jours, en réalisant cet exercice, vous verrez que votre chien commence à s’arrêter et à s’asseoir dès qu’il entend le mot « stop ». Le bon moment pour féliciter est quand le chien commence à descendre son postérieur. Pas quand il est assis. Pas quand il est debout. Pas quand il est à mi-chemin. Mais bien dès qu’il commence son mouvement. 

Démarrez toujours un nouvel exercice dans un endroit que le chien connaît bien, sans distraction autour. Ce peut être votre salon, votre jardin, un parking désert, un chemin de balade que vous faites souvent et où vous savez que les distractions sont rares. 

Votre chien s’assied dès qu’il entend le mot « stop » ? Impec, on passe à l’étape suivante. 

Etape 2 : Augmenter la durée progressivement :

Le but du stop à distance est que le chien reste assis sagement en attendant que son gardien revienne à lui ou le rappelle. La distance pouvant être parfois grande entre le chien et vous, il est important qu’il se tienne assis plusieurs secondes voir plusieurs minutes en attendant que vous arriviez à sa hauteur.  

On augmente donc progressivement la durée du temps où il va être assis. Toujours en laisse au départ, et à côté de vous, demandez un « stop assis » à votre chien mais ne restez pas statique à côté de lui. Déplacez vous légèrement, sur le côté, en arrière, faites un tour autour de lui. Si vous êtes sur le marché, faites vos emplettes en gardant la laisse détendue et en veillant du coin de l’œil que votre chien est bien resté assis. Si au cours de votre balade quotidienne vous croisez des amis, voisins ou connaissances, profitez-en pour demander le « stop assis » à votre chien le temps de dire bonjour et faire la causette. Votre chien doit rester en place tant que vous ne lui avez rien demandé d’autre. 

Une fois que votre chien parvient à garder la position assis le temps souhaité, passez à l’étape suivante. 

Etape 3 : Augmenter la distance progressivement :

C’est là que les choses sérieuses démarrent. 😉 Equipé de votre laisse 3 points ou de votre longe, demandez un « stop assis » à votre chien. Déplacez vous devant lui en lui faisant face et reculez d’un mètre (ou seulement 50cm au départ si votre chien se déplace dans votre direction) en gardant la longe dans les mains, sans tension. 

A cette étape, il est important d’être bien synchro. Mémorisez les mouvements avant, pour ne pas vous mélanger les pinceaux au moment de l’exercice. 

Une fois que le chien est assis et que vous êtes à légère distance en face de lui, voici les mouvements :

  • La laisse (ou longe) dans une main, rappelez votre chien
  • Reculez en même temps
  • Demandez rapidement un « stop assis » ferme en levant une main (le fait de lever la main incite le chien à lever la tête, la tête levée incite le train arrière à s’abaisser)
  • Si le chien continue à faire quelques pas, continuez à reculer tout en répétant fermement le « stop assis » de façon à garder la même distance, toujours en laisse détendue
  • Quand le chien commence à baisser son train arrière en ralentissant, félicitez verbalement. 
  • Attendre quelques secondes (augmenter progressivement cette durée)
  • Retournez au chien
  • Attendre 3 secondes minimum
  • Caressez en félicitant. Une petite caresse suffit car le chien ne doit pas monter en excitation ni se lever. Il est important qu’il reste assis, il faut donc doser la caresse
  • Demandez une marche au pied sur quelques pas. Attention : variez ce nombre de pas à chaque fois, histoire que le chien ne prenne pas l’habitude de partir en courant toujours au même moment. 
  • Tout en continuant à avancer, félicitez à fond ! Là le chien peut montrer son enthousiasme, qui sera à la hauteur du vôtre. N’hésitez pas à en faire des caisses : le chien doit apprécier ce moment, qui se répétera à chaque fois que vous referez cet exercice. Il appréciera donc l’exercice. 
  • Envoyez le chien jouer. Laissez le se dépenser le temps que vous voulez. 
  • Recommencez en augmentant la distance progressivement. 
Augmentez la distance de manière très progressive. Comme vu plus haut, réduisez la distance quand nécessaire, pour la ré-augmenter ensuite gentiment. Faites des séances courtes : 5 à 10 minutes suffisent amplement. Recommencez régulièrement cet exercice au fil des jours. 
 
Votre chien s’assied immédiatement à chaque fois ? Parfait, passez à l’étape suivante. 
Petit chien assis sur un chemin
Enseigner le stop à distance à son chien

Etape 4 : Augmenter la distraction progressivement :

Comme vous avez démarré dans un endroit calme et connu de votre chien, il est temps d’augmenter la distraction. Refaites l’étape 3 dans des lieux avec de plus en plus de distractions. 

Au départ, ce peut être des chemins de campagne, parfois calmes parfois avec un peu de monde. Puis des parcs plus peuplés, puis en ville, etc… Variez les lieux, tout en continuant à travailler avec les 3D : augmentation progressive de la Durée, de la Distance, de la Distraction

Etape 5 : Demander le "stop" à distance en liberté :

Une fois que votre chien à bien compris le « stop » en laisse et en longe, et ce même avec de la distance et de la distraction, commencez par le travailler en liberté. 

Petite précision : toutes ces étapes paraissent longues comme ça, mais en réalité cela va bien plus vite qu’on peut le penser. Les ordres statiques sont plus rapidement assimilés par les chiens. Ce qui est un avantage pour nous, surtout quand il s’agit de leur sécurité. 😉 

En liberté, votre chien sera probablement devant vous et dos à vous, en train de faire sa balade peinard. Comme pour les autres étapes, démarrez l’apprentissage du stop à distance en libre en utilisant la règle des 3D : 

  • Au départ des assis de quelques secondes, puis de plus en plus long. 
  • Au départ proche de lui, puis de plus en plus loin. 
  • Au départ dans des lieux calmes et sécuritaires, puis avec de plus en plus de distractions. 

En prenant le temps de réaliser ces étapes, vous aurez un chien qui réalise des stop assis systématiques, au moment pile de votre demande. 

Votre chien connaît-il le stop à distance ? A quelle occasion cela vous est le plus utile ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.