Pourquoi enseigner l'ordre "reste" à son chien

Tout comme la commande « stop » à distance, le « reste » est l’un des ordres de sécurité qu’il est bon que nos chiens connaissent. Les circonstances durant lesquelles nous pouvons en avoir besoin, que cela soit en voyage, en randonnée, ou même à la maison, sont nombreuses. Parfois plus que nous ne pouvions l’imaginer. Nous l’avons dit, un chien qui voyage est un chien qui connaît et apprend beaucoup. L’ordre « reste » que nous voyons aujourd’hui, servira sans doute chaque jour de la vie de notre ami canin. Voyons pourquoi et comment l’enseigner à son chien

Petit chien assis sur un banc de bois
Apprendre la commande "reste" à son chien

Dans quels cas utiliser le "reste"

Comme tout ordre statique le « reste » est une commande qui demandera un peu d’attention à votre chien. Cela lui apprendra par la même occasion à se concentrer et à canaliser son énergie

Dans quels cas pouvons-nous demander le « reste » à notre chien : 

  • Par sécurité : pour faire attendre son chien au cours d’une promenade ou d’une randonnée (à l’approche de troupeaux gardés par des patous, avant un passage à risque, avant de croiser d’autres chiens ou des personnes ayant peur des chiens, pour éviter une course poursuite avec un animal sauvage, etc…). A la maison, cela permet aussi de rentrer votre voiture dans la cours sans que votre loulou, ravi de vous revoir, ne se mette devant le passage. 
  • Pour apprendre au chien à se canaliser : en le faisant patienter sur son tapis pour faire le ménage par exemple, ou pendant le repas ou un dîner entre amis, ou pour éviter qu’il suive son gardien partout de peur qu’il ne disparaisse (dans une faille spatio-temporelle, on ne sait jamais…). 
  • Pour faire une jolie photo : en voyage, nous avons souvent envie de conserver en souvenirs les beaux paysages, avec notre chien en vedette. C’est encore mieux quand celui-ci ne gigote pas dans tous les sens, les photos floues dans l’album de voyage, ce n’est vraiment pas votre truc.  
  • Durant une course rapide : une petite fringale au cours d’une visite dans un charmant village de vacances ? Votre chien pourra attendre sagement devant la boulangerie ou l’épicerie du coin. 
  • Avant de donner sa gamelle au chien : un exercice que nous avons vu lors de l’apprentissage du « laisse » et du « lâche »
  • Pour calmer un moment de jeu entre congénères : pour gérer les séquences de jeux entre chiens vous pourrez ainsi rappeler votre chien et le faire patienter à vos côtés. 
  • Pour qu’il « garde nos affaires » sur la plage ou en montagne : en réalité, bien que la présence du chien suffise à en dissuader plus d’un, le « reste » dans ce genre de cas servira plutôt à faire attendre toutou durant notre baignade ou le temps d’aller satisfaire un besoin naturel en montagne. Par exemple. 😉 
  • Chez le vétérinaire : pour que loulou reste serein sur la table d’auscultation, ou en le pesant sur la balance de la clinique. 
  • Pour travailler les ordres à distance : la commande « reste » peut être utile durant divers exercices :
      • Stop à distance : bien que l’ajout du « reste » ne soit pas indispensable dans cet exercice, il peut permettre de fixer le chien à une même place dans certains cas. 
      • Rappel : pour travailler le rappel, nous avons besoin de prendre de la distance. 
      • « Absence » du gardien : certains exercices se travaillent alors que le chien ne voit plus son gardien, comme par exemple pour pouvoir le faire attendre devant un magasin d’alimentation. 
      • Apprendre à ne pas sauter : pour ce réapprentissage, il sera utile de travailler à distance. 
  •  Etc… 
Jeune chien noir sur un rocher devant une rivière
Apprendre la commande "reste" à son chien

Équipement nécessaire pour l'apprentissage du "reste" :

Pour cette nouvelle commande, les accessoires habituels de votre chien suffiront amplement.  

  • Son harnais (de préférence) ou son collier
  • Une laisse multipoints 
  • Une longe de 5 à 10 mètres. 
Ce sont donc des accessoires utiles au quotidien, tout comme pour l’apprentissage de nombreuses autres commandes éducatives. 
Chien assis sur un bateau à quai
Apprendre la commande "reste" à son chien

Choisir le matériel de son chien

Pour bien choisir le harnais de votre chien, nous vous invitons à découvrir nos autres articles : 10 étapes pour bien choisir le harnais de son chien, ainsi que 4 types de harnais pour chiens actifs

Une laisse multipoints est une laisse pouvant se régler à différentes longueurs, grâce à 3 anneaux métalliques répartis sur la longueur. En voici un exemple ici. 

En éducation canine, les longes sont utiles dans de nombreux exercice. Une longe de 5 mètres et une de 10 mètres sont amplement suffisantes. Choisissez-les en matière antidérapante, pour éviter d’échauffer vos mains, et de couleur vive, afin de la visualiser facilement lorsqu’elle est au sol. 

Voici une sélection de longes : 

(Aucun lien n’est un lien d’affiliation)
Chien couché devant un paysage de montagne

Comment enseigner le "reste" à son chien

Comme nous l’avons vu, cette nouvelle commande peut être apprise dans de nombreuses circonstances. Aussi ça ne sera pas les occasions qui manquent pour travailler cet exercice avec votre chien. Toujours dans la joie et la bonne humeur, préparez laisse, longe,  harnais, ainsi que votre « trousse d’imagination » et les « bonbons de votre chien », c’est-à-dire tout ce qui est susceptible de lui faire plaisir pour le récompenser durant ce moment d’éducation. 

Chien couché dans l'herbe avec harnais et longe
Comment enseigner la commande "reste" à son chien

L'apprentissage du "reste" en 12 étapes

En intérieur, dans un endroit calme, mettez son harnais ou son collier à votre chien avec une laisse multipoints

  1. Positionné à côté de lui comme pour une marche en laisse, demandez à votre chien un assis
  2. En restant bien droit, regard vers l’avant, prononcez un « reste » franc
  3. Faites ensuite un demi-pas en avant, sans changer le poids de votre corps. Exemple : en avançant le pied droit, rester en appuis sur votre pied gauche. 
  4. Si votre chien bouge, reprenez votre position initiale, pieds joints
  5. Dites-lui alors « qu’est-ce que je t’ai dis », « pose des fesses » ou « dis donc ? » ou ce que vous voudrez d’autre, afin qu’il reprenne sa position assise sans devoir répéter l’ordre « assis ». (Nous travaillons l’ordre « reste », donc à partir du moment où nous avons demandé un « assis » sans aucun ordre de mobilité qui suit, votre chien doit comprendre qu’il doit rester en place.) 
  6. Une fois le chien assis à nouveau, donnez-lui une petite caresse, pour lui montrer que c’est ce que vous attendez de lui, mais sans trop d’effusion afin qu’il ne relève pas à nouveau son train arrière
  7. Répétez « reste » et refaites un demi-pas en avant. 
  8. S’il bouge, recommencez les étapes 4 à 6. 
  9. S’il reste assis, revenez en position initiale, patientez 3 secondes puis félicitez par une petite caresse et un « oui » franc, ou un « c’est bien » sympathique. (Vous pouvez aussi opter pour une friandise, mais personnellement je préfère garder les « bonbons du chien » pour la fin de l’exercice, c’est à dire une fois qu’il aura plusieurs fois, à plusieurs distances différentes, bien réalisé son « reste ».) 
  10. Continuez l’exercice cette fois-ci en déplaçant votre poids du corps sur la jambe que vous aurez avancée. 
  11. Il bouge : répétez les étapes 4 à 6 et recommencez. 
  12. Il ne bouge pas : revenez à lui et faites comme à l’étape 9. Puis recommencez à vous éloigner après lui avoir redemandé « reste », en faisant cette fois-ci un pas en avant, en joignant vos 2 pieds

Utiliser la règle des 3D

Pensez à toujours utiliser la règle des 3DComme nous l’avons déjà vu lors de l’apprentissage du « stop » à distance, cela nécessite de la patience et une grande observation de son chien. 

Durée et Distance : 

Augmentez donc progressivement la distance qui vous sépare de votre chien, et n’hésitez pas à revenir un pas en arrière si vous voyez par exemple qu’il se relève à 3 pas alors qu’il ne se relevait pas à 2 pas.  

La laisse multipoints permet d’agrandir graduellement l’espace entre votre chien et vous. Une fois le « reste » bien acquis en laisse, vous pourrez utiliser la longe de 5 à 10 mètres, et tester cette commande en étant de plus en plus loin. Vous pouvez même poser la laisse au sol, étendue sur sa longueur maximale, puis vous éloigner encore plus. Pro-gres-si-ve-ment. 

En augmentant la Distance avec cet exercice, nous augmentons donc aussi la Durée. Pour utiliser la règle des 3D, il nous restera donc la Distraction à ajouter. 

Distraction : 

Jusqu’à présent nous étions donc dos au chien, pour les premiers pas. Et en intérieur, au calme. 

Voici quelques distractions possible, les autres seront fonction de votre imagination : 

  • Faire face à votre chien après quelques pas. Essayez alors de ne pas le regarder, en gardant les yeux au loin, car en croisant votre regard, votre chien y verra comme une invitation à venir vous voir. 
  • S’accroupir face au chien. Ce geste est en général synonyme de rappel pour le chien. Il doit comprendre que tant que vous ne lui avez pas parlé en lui demandant « viens », « retour » ou « au pied », il doit rester à la place où vous lui avez demandé « reste », et dans la même position. Soit le assis. Plus tard, une fois le « reste » bien acquis au assis, vous pourrez lui demander cet exercice après un couché. 
  • S’éloigner/revenir en marchant vite
  • S’éloigner/revenir en courant
  • Revenir en dépassant le chien 
  • Partir/revenir en faisant de grands gestes
  • Faire l’exercice dans des lieux de plus en plus animés
  • Faire l’exercice en présence d’autres personne
  • Faire l’exercice en présence d’autres chiens
  • Etc… 

Chien debout sur des rochers près de matériel
Comment enseigner la commande "reste" à son chien

Trucs et astuces pour la commande "reste"

  1. Retournez toujours au chien, afin de le félicitez : ne le rappelez pas à vous, cela pourrait bouleverser ses acquis tout frais. Le rappel après un « reste » se travaille aussi, mais seulement après s’être assuré que le chien réalise parfaitement cette commande statique. 
  2. Si le chien bouge quand vous revenez face à lui : revenez vers lui en lui tournant le dos, en faisant des zig-zag. Interloqué, se demandant ce que vous faites, il restera assis. 
  3. Ne laissez pas votre chien se coucher durant l’exercice : le fait de démarrer par un assis, sans laisser l’autorisation au chien de se coucher pendant l’exercice du « reste », permettra plus tard de lui faire travailler les positions à distance : assis, couché, debout en étant éloigné de lui. De plus, attendre en étant couché étant plus facile pour lui (et plus confortable), il est important qu’il sache se tenir assis sans bouger en premier, l’inverse étant plus dur à obtenir par la suite. 
  4. Ne répétez pas le assis : si votre chien bouge, en revenant vers lui demandez-lui de reprendre la position dans laquelle vous l’aviez laissé, mais sans répéter l’ordre « assis ». Répétez le « reste » uniquement avant de vous éloigner de votre chien. 
  5. L’exercice est terminé quand : le chien a parfaitement réalisé plusieurs fois son « reste » à des distances variées. Pensez à faire des séances courtes !! 
  6. Pour « clôturer » l’exercice : vous êtes donc à côté de votre chien, avez patienté 3 secondes avant de lui dire « oui » ou « c’est bien » de manière franche, et lui avez donné une petite caresse. Là, demandez à votre chien une marche au pied. Faites un nombre de pas aléatoires (qui changera à chaque fois après un ordre statique) et félicitez-le de manière très très enjouée, n’ayez pas peur d’en faire des tonnes ! C’est à ce moment là que vous pourrez piocher dans les « bonbons de votre chien » et lui offrir une ou plusieurs récompenses qu’il affectionne particulièrement : jeu, friandise, grande balade, le laisser aller jouer avec ses copains chiens, etc, etc… 

Pourquoi ne pas répéter un ordre plusieurs fois

Que se passe t-il si nous répétons plusieurs fois de suite un même ordre ? Le chien va s’habituer à cette répétition, et pourra tester notre patience de plus en plus longtemps. Lui, ça ne le fatigue pas que nous lui demandions 20 fois « assis » à la suite. Mais en attendant, il ne s’assoit pas. Cool pour lui ! 

Quand nous souhaitons obtenir des « réponses » rapides de nos chiens, il est important de leur faire comprendre que un assis c’est un assis, tout de suite et pas dans 10 minutes. Encore plus lorsqu’il s’agit de commandes de sécurité. Il y aura forcément un jour une bonne raison pour que le chien s’asseye tout de suite, se stoppe tout de suite, lâche tout de suite ce qu’il a pris dans la gueule, ou revienne tout de suite. 

 

L’avantage du renforcement positif, c’est que le chien sait que derrière chaque action de sa part il y aura une récompense : une félicitation, un jeu, une friandise, ou tout autre chose qui lui fera plaisir. Il sera donc ravi de rapidement réaliser les commandes demandées. ¨

Concernant les friandises, même s’il est fortement conseillé de les éliminer progressivement mais tôt dans l’apprentissage d’un nouvel exercice, elles peuvent être ponctuellement et totalement aléatoirement données au chien. Après tout, l’espoir fait vivre. 😉 

Chien assis dans un champs une patte levée
Comment enseigner la commande "reste" à son chien

Votre chien connaît-il la commande « reste » ? Dans quels cas vous en servez-vous ? Racontez-nous en commentaires. 😉 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.