Bien choisir le harnais de son chien

Des harnais pour chiens, il en existe des dizaines de marques différentes. Et dans chacune de ces marques, encore des dizaines de modèles différents. Alors, quand on commence à vouloir en choisir un pour son chien, cela peut vite s’avérer un vrai casse-tête. On s’interroge : quelle forme, quelle matière, pour quel usage et au final, quelle couleur ?? Les questions peuvent vite devenir sans fin, alors voici un guide en 10 étapes pour bien choisir le harnais de son chien. 

Bien choisir le harnais de son chien
Bien choisir le harnais de son chien

10 étapes pour sélectionner le bon harnais pour son chien

Dans cette article nous allons donc voir 10 étapes pour bien choisir le harnais de votre chien : 

  1. Choisir le harnais en fonction de l’activité que l’on fait avec son chien
  2. Prendre les mesures de son chien
  3. Faire des essayages
  4. Contrôler les épaules
  5. Vérifier la forme de l’encolure
  6. Regarder la position du plastron
  7. Régler les sangles
  8. Toucher les doublures
  9. Tester les poignées
  10. Observer les anneaux d’attache

Cette vidéo complète l’article ci-dessous. Lien direct : https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=7-8lgdX3r1A

1. L'activité est déterminante dans le choix du harnais

En fonction de l’activité que l’on souhaite faire avec son chien, le harnais va être différent. Quand on a un chien, on va donc souvent avoir plusieurs harnais « en stock ». Et c’est normal, la forme des harnais, leur matière, les matériaux utilisés, la position des sangles et des anneaux d’attache, sont spécialement étudiés pour répondre à des caractéristiques précises en fonction de l’activité, les tensions exercées et les points de pression n’étant pas les mêmes. 

Par exemple, un harnais de sécurité en voiture sera totalement différent d’un harnais de sécurité en montagne. Un harnais de ski-joering sera totalement différent d’un harnais de marche. Un harnais de randonnée totalement différent d’un harnais de sauvetage. Bref, vous l’aurez compris, il est important de déterminer en premier l’utilité du futur harnais de votre chien, pour bien le choisir. 

Voici quelques photos pour vous aider, avec des commentaires (cliquez sur les images pour agrandir) : 

Comme vous le voyez il y a beaucoup de modèles différents, pour des activités différentes. 

2. Bien prendre les mesures de son chien

Avant toute chose, vous verrez qu’il faudra prendre les mesures de votre chien de manière assez précise pour ne pas se tromper sur la taille. En effet la morphologie du chien est un point important à prendre en compte : tous les harnais ne vont pas à tous les chiens. En fonction des marques et des modèles, les indications peuvent varier, mais globalement vous devrez mesurer : 

  • Le poids du chien
  • Le tour du thorax
  • Parfois l’encolure du chien

Attention, tous les harnais ne conviennent pas à toutes les races. Par exemple les harnais de traction (ski-joering, cani-cross…) ne conviennent souvent pas aux molosses, trop carrés. Et les harnais se fermant par des clips ne conviendront pas forcément aux chiens qui tirent beaucoup (=qui arrachent les mains). 

Attention bis : une fois les mesures prises vous obtiendrez une taille de harnais : XS, S, M, L ou XL en général. Cette taille est spécifique au modèle du harnais choisi. Elle sera très certainement différente pour un autre harnais. Vérifiez donc bien avant d’acheter à quoi correspondent les tailles. 

Comment bien prendre ces mesures

Pour peser son chien 2 solutions : 
– soit se rendre chez votre vétérinaire ou dans une clinique vétérinaire (qui ont en général les balances dans la pièce d’accueil et non dans la salle de consultation), faire asseoir votre chien dessus et noter le poids. 
– soit le peser chez vous avec votre balance habituelle. Pesez vous d’abord et notez votre poids. Prendre ensuite votre chien dans les bras et remonter sur la balance. Notez le nouveau poids et le déduire du premier. Vous obtenez le poids de votre chien. 

Pour mesurer la circonférence thoracique : 
– prenez un mètre de couturière, ils sont souples, ou alors si vous n’en avez pas, une ficelle que vous mesurerez ensuite. 
– demandez à votre chien le « debout » et passer le mètre ou la ficelle en arrière de ses pattes avant
– placer votre main sous lui, derrière les pattes avant, et posez 4 doigts bien à plat, après lesquels vous commencerez votre mesure. Cela permet de placer le mètre ou la ficelle à l’endroit le plus large du thorax. 

– prenez la mesure et noter le résultat en centimètres. 
 
Si vous devez mesurer l’encolure, référez-vous aux instructions inscrites sur le site, celles-ci pouvant varier en fonction des modèles. 
Mesure thorax
Exemple de mesure de la circonférence du thorax

3. Essayer plusieurs harnais

Vous avez repéré plusieurs harnais et vous hésitez encore, ou alors tout est encore flou ? Alors il est temps de passer aux essayages. Cela permettra de vérifier tous les points qui vont suivre, directement sur votre chien. Car même pour une même race, les morphologies changent (c’est le cas pour les humains après tout) et le harnais qui va super bien au labrador de votre voisin n’ira pas forcément aussi bien à votre labrador. 

Si vous le pouvez, rendez-vous donc dans un magasin spécialisé pour jouer à « Pretty Woman » avec votre chien. En réalité ça sera sûrement moins rigolo que dans le film car votre chien pourrait s’impatienter. 😉 Essayez donc de faire une pré-sélection avant d’y aller. Et vérifiez les points suivants listés dans cet article. 

Si vous n’avez pas de magasins spécialisés pour les chiens dans votre secteur, lisez bien la suite de l’article et vérifiez sur les modèles de harnais que vous pouvez trouver en ligne que les formes, matières et autres correspondent. Lisez aussi bien les commentaires des personnes ayant déjà acheté le même harnais, cela peut donner des indications précieuses sur les tailles. Et oui parfois les tailles indiquées ne correspondent pas vraiment… Il sera dommage d’avoir prit tout ce temps de mesure pour se retrouver avec un harnais trop petit ou trop grand. Vérifiez aussi que vous pourrez renvoyer facilement le harnais si le modèle ne convenait pas à votre chien. 

4. Contrôler le mouvement des épaules du chien

Une fois le harnais sur le dos de votre chien, plusieurs vérifications s’imposent. L’une des plus importante étant le mouvement des épaules : votre chien doit pouvoir bouger l’épaule sans être entravé par le harnais. 

L’amplitude des pattes des chiens étant grande, il ne suffit pas de le voir marcher pour vérifier ce point. Si vous le pouvez, faites le courir avec le harnais, ou alors prenez-lui la patte pour lui faire faire un mouvement de rotation d’avant en arrière, en levant la patte presque au maximum de son amplitude, sans forcer. L’épaule doit être dégagée, aucun tissu ne doit frotter. Ce qui n’est par exemple par le cas de certaines marques. 

Voici quelques photos pour bien vous rendre compte des différences. Sur les 3 photos du haut, les harnais passent sur les épaules, pouvant gêner l’amplitude du chien. Sur celles du bas, on voit bien que les épaules sont entièrement dégagées.  

5. Vérifier la forme de l'encolure du harnais

Un autre point à vérifier est la forme de l’encolure du harnais, là où vous passez la tête du chien pour lui mettre le harnais sur le dos. Selon les sports, la forme de l’encolure sera différente, soit en losange, soit en croix, soit en rond. Là aussi, vérifier les points de pression : la gorge de votre chien doit être libre, il ne doit pas être compressé et le harnais ne doit pas le gêner à cet endroit. 

Quelques photos des différents passages de tête : 

6. Regarder la position du plastron et le régler

Ensuite il est important de bien positionner le plastron. Cela se fait en réglant les sangles, mais tous les harnais ne permettent pas de réglages à ce niveau là. Si le plastron est mal positionné et qu’il n’y a pas de réglages possibles, c’est que le modèle de harnais ne convient pas pour votre chien. 

Si les réglages existent, cherchez sur votre chien la pointe du sternum : c’est l’os que vous pouvez sentir sur son poitrail. Le plastron viendra se positionner pile dessus. Ainsi, votre chien ne s’étranglera pas et la pression sera bien répartie sur tout le harnais, surtout si ce harnais va servir à tracter. 

7. Régler les sangles et s'assurer du maintien

Vous pourrez ensuite régler le reste des sangles. Bien sûr, le premier réglage est un peu long. Régler les sangles au poitrail, puis celles sur les côtés, dessous, revérifier celles du poitrail… Mais une fois ce premier réglage fait, normalement cela ne devrait que très peu bouger. Ce qui ne vous dispense pas de vérifier l’ajustement à chaque utilisation bien sûr. 😉 

Selon les harnais, les autres sangles à régler se trouveront sur les côtés, en passant sous le chien. Il peut y en avoir aussi sur le dos, et il peut y en avoir 1 ou bien 2 qui passent sous le ventre. 

Ajustez-les de façon à ce que le harnais ne tourne pas à l’usage, mais sans compresser votre chien. 

8. Toucher les doublures et les points d'appui ou de frottements

Une fois le harnais bien ajusté sur votre chien, vous pourrez vérifier les points d’appui et les frottements. 

Les doublures doivent être confortables, d’une matière plutôt douce (néoprène, nid d’abeille, légèrement matelassées en fonction des endroits…).
Le harnais ne doit pas serrer au niveau des aisselles ou du cou. Les sangles des côtés doivent être positionnées sous les côtes, et non pas sur le ventre, partie qui présente moins de poils, qui est plus souple, et qui pour les mâles présente un « obstacle » supplémentaire. 😉 
Lors du mouvement, votre chien doit se sentir libre. S’il se fige, se couche, refuse d’avancer, c’est sans doute qu’un endroit du harnais le gène.  Vérifiez les réglages et si les frottements sont trop présents, changer de modèle. 

9. Tester les poignées

Sur certains harnais on retrouve des poignées. Celles-ci ne servant pas à soulever le chien pour le porter !! Mais à l’aider dans les passages difficiles notamment en randonnée, en lui permettant une impulsion et une sécurité supplémentaire. 

Vous pouvez donc testez la poignée en la prenant et en la soulevant légèrement. Vous verrez ainsi si les sangles sous le chien se positionnent mal et risquent de le blesser ou pas. Vous verrez aussi si le harnais tient bien, ne tourne pas, ne gène pas le chien. 

10. Observer la position des anneaux d'attache

Enfin, regardez les différents anneaux du harnais. Sont-ils en plastique ou en métal ? Est-ce qu’il y en a plusieurs ? Où sont-ils situés et pourquoi ? 

Vous l’aurez compris, les anneaux métalliques seront plus solides que des anneaux en plastique. Tout comme les clips d’attache d’ailleurs. Certains sont en plastique tout simples, certains sont en plastique avec un cran de sécurité, et certains sont en métal avec une manière de les attacher différente. Tout cela participe à la solidité et la durée de vie du harnais, et aussi à la sécurité de votre chien. Autant les clips en plastique peuvent s’avérer suffisant, surtout pour ceux présentant le cran de sécurité, autant pour les anneaux, mieux vaut privilégier ceux en métal. Après tout, votre laisse ou votre longe élastique sera attachée dessus. 

Dans certains cas, il peut y avoir plusieurs anneaux. C’est le cas pour les harnais d’apprentissage de la marche au pied, qui auront un anneau au poitrail et un anneau sur le dos. C’est la  même chose pour les harnais de sécurité en voiture. Pour les autres harnais (balades, randos…) il peut n’y en avoir qu’un, soit sur le dos soit au niveau de la queue pour les harnais de traction (ski-joering, cani-cross, ce qui est conseillé aussi pour le jogging…). 

Les anneaux placés sur le poitrail permettent au chien d’apprendre à ne pas tirer. Ce qui ne marche pas forcément avouons-le, surtout selon les modèles. 😉 
– Les anneaux placés
sur le milieu du dos peuvent être reliés à une laisse  ou mieux à une longe élastique, elle-même tenue en main ou reliée à une ceinture dorsale portée par le gardien du chien. Cela permet d’avoir les mains libres en randonnées ou en promenades par exemple. Ils ne servent pas pour être tractés, ou alors sur de très courtes distances en montagne par exemple. 
– Les anneaux placés
au dessus de la queue sont fait pour être attachés à une longe élastique reliée à une ceinture dorsale. Ces harnais sont étudiés pour le sport canin : ski-joering, jogging, cani-cross, vélo, pulka, trotinettes de sport, chiens de traîneau… En bref tous les sports où le chien va devoir tracter, la forme du harnais permettant une répartition des charges sur tout le corps du chien. 

Quelques sites où faire votre choix :

  • Fenril : spécialiste matériel de sport pour chiens
  • Zooplus : rassemble plusieurs marques
  • Bitiba : idem que Zooplus, un peu moins cher mais moins de choix
  • Animaxy : on y retrouve les harnais True Love
  • True Love : différents modèles de harnais de la marque
  • Polytrans : différents modèles de harnais et de marques dont le Kn1
  • Ezydog : gilets de sauvetage et autre
  • Non-stop DogWear : différents modèles de harnais pour cette marque
  • Kurgo : spécialiste de la sécurité du chien en voiture
  • Company of animals : on y retrouve les modèles de la marque Halti
  • Expé.fr : harnais de treuillage pour chien. 
(aucun lien n’est un lien d’affiliation)

Voilà pour ces 10 étapes dans le choix du harnais de votre chien. Vous avez fait votre choix ? 😉 En espérant que cela vous aura été utile. Si vous hésitez encore, découvrez ici 4 types de harnais pour chien actif. N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires ou nous faire part de vos impressions si vous avez déjà un harnais ou si vous êtes en train d’en choisir un. 

Suivez-nous sur les réseaux :

Aimer et partager :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.